/finance
Navigation

Une campagne mondiale pilotée du Québec

Jessica Alba, le géant sud-coréen Hyundai et Sid Lee s’allient pour promouvoir le développement durable

US-CREATE-&-CULTIVATE-LOS-ANGELES
Photo AFP L’actrice Jessica Alba participe à la promotion mondiale du développement durable avec le constructeur auto Hyundai.

Coup d'oeil sur cet article

L’agence québécoise Sid Lee s’occupe d’une campagne mondiale de Hyundai à laquelle s’est jointe l’actrice et entrepreneure sociale Jessica Alba pour faire la promotion du développement durable. Cette campagne a officiellement été lancée aux Nations unies, mardi dernier.

Sid Lee a agi à titre de connecteur entre le constructeur automobile sud-coréen, un de ses clients depuis deux ans, et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Tout le concept de cette campagne a été développé à partir de Montréal par notre équipe multidisciplinaire », explique Garci Inigo, directeur groupe conseil chez Sid Lee.

Un long travail

La signature de l’accord entre Huyndai et le PNUD, lors d’une cérémonie qui s’est faite en ligne, est l’aboutissement de 18 mois de travail pour l’agence. 

« Ce fut un défi de mettre en contact ces deux grandes organisations, raconte M. Inigo. Puis est arrivée la pandémie qui a ralenti la négociation. » 

L’idée d’un partenariat avec l’organisme onusien a toutefois plu à Hyundai qui compte plusieurs modèles de véhicules utilisant les énergies vertes.

Au début de 2020, l’équipe a contacté Jessica Alba pour se joindre à la campagne. L’actrice américaine est aussi une entrepreneure ayant fondé The Honest Company, une entreprise spécialisée dans la fabrication de produits biologiques pour les enfants et la maison.

« On voulait trouver une personnalité internationale engagée envers le développement durable, raconte Garci Inigo. Elle a été touchée par l’objectif de la campagne et n’a pas hésité à embarquer dans le projet. »

Au centre de cette initiative mondiale, la création de la plateforme numérique For Tomorrow.

« Il s’agit d’une plateforme d’innovation ouverte qui vise à récolter des solutions concrètes aux enjeux environnementaux actuels, précise M. Inigo. L’objectif est de les implanter à grande échelle de façon à accélérer les progrès vers les objectifs de développement durable de 2030. »

Partage de solutions

À partir du 6 octobre prochain et jusqu’en avril 2021, les citoyens de partout dans le monde pourront partager leurs solutions sur le thème « villes et communautés durables » sur la plateforme www.fortomorrow.org

Elles seront ensuite développées à l’aide des Accelerator Labs du PNUD, un réseau mondial de 60 laboratoires (qui seront bientôt 90) pour constituer un portfolio de solutions susceptibles d’être implantées par les collectivités.

« Toutes ces solutions mises ensemble peuvent faire une grande différence [pour répondre aux défis environnementaux] », conclut M. Inigo.