/finance
Navigation

Une coalition lance «Le Vrai billet vert»

Coup d'oeil sur cet article

Une coalition de groupes écologiques et de citoyens de partout au pays demande au gouvernement d’investir dans une relance économique « juste et verte ».

« La pandémie nous donne l’occasion de restructurer notre économie pour la rendre plus résiliente et faire en sorte qu’elle ne laisse personne derrière. C’est une opportunité que l’on doit saisir », explique Caroline Brouillette, analyste des politiques au Réseau Action Climat Canada, qui fait partie de la coalition chapeautée par la Fondation David Suzuki.

Le virage serait payant, soutient la coalition en se basant sur une étude de Corporate Knights. Selon les calculs des économistes, chaque 20 $ investi dans l’économie verte générerait des retombées de 307,85 $ au PIB du Canada dans les dix prochaines années. Un investissement qui permettrait aussi la création de six millions d’emplois par année au cours de la même période.

Pour appuyer son message, la coalition s’est tournée vers la Banque du Canada pour faire imprimer un nouveau billet d’une valeur de 307,85 $. Mais ne vous attendez pas à le voir en circulation. Ce billet virtuel est plutôt au centre de l’initiative « Le Vrai billet vert », lancée la semaine dernière. La campagne interactive se déploie sur les réseaux sociaux, dont Facebook et Instagram, et utilise la réalité augmentée pour montrer comment un billet de 20 $ peut se transformer en billet de 307,85 $.

Noble contrefaçon

« C’est la première opération de contrefaçon qui a un objectif noble, indique Mme Brouillette. On a voulu créer un symbole fort pour montrer à la population qu’investir dans une relance juste et verte peut aider à répondre à plusieurs crises majeures. 

« Les gens sont invités à partager le message en l’adressant particulièrement à leur député fédéral. On veut faire comprendre au gouvernement qu’il peut aligner ses actions à la fois sur un objectif à court terme, soit la crise de la COVID-19, et sur des objectifs à plus long terme, comme la lutte aux changements climatiques », ajoute-t-elle.