/opinion/columnists
Navigation

Bonheur inc.

GOOP - Gwyneth Paltrow
Capture écran GOOP.com Il y a des personnes qui n’en ont rien à foutre de prendre l’argent du monde en leur promettant des bénéfices qui ne viendront jamais.

Coup d'oeil sur cet article

J’aimerais ça vous dire que j’ai été surprise quand j’ai vu le reportage de mon collègue Félix Pedneault à propos de la pilule du bonheur. Mais non. Vendue pour la «modique» somme de 50 dollars le pot, cette pilule, qui contient majoritairement une substance dérivée du thé, est supposée vous aider à vous sentir mieux. 

Du marketing, pas de la science

Des produits remplis de fausses promesses, il y en a à la tonne en ligne et dans les pharmacies. Et le pire, c’est qu’on s’est tous déjà fait prendre. C’est difficile de résister quand on nous sert sur un plateau d’argent une solution simple à un problème complexe. «Tiens madame, prends des comprimés de papaye pour brûler tes graisses.» «Pis toi monsieur, t’es pas en reste, avale donc cette potion bizarre si tu veux garder tes cheveux.» 

Qu’à cela ne tienne, s’il n’y a presque aucun fondement scientifique prouvant l’efficacité des traitements et petits pots hors de prix dans nos paniers d’achats, le marketing du bonheur et de la zénitude repose entièrement sur nos insécurités et notre mal de vivre. 

Gwyneth Paltrow l’a bien compris. On estime que Goop, son empire du mieux-être, valait en janvier dernier 250 millions $ US. Oui oui, 250 millions $ amassés en vendant des œufs de jade destinés à se rentrer dans le créateur et du spray supposé repousser les vampires psychiques, aka les personnes toxiques. 

GOOP - Gwyneth Paltrow
Capture écran GOOP.com

Vous ne me croyez pas? Allez faire un tour sur Goop. Vous pourrez même acheter une chandelle qui sent le vagin de Gwyneth. Elle coûte 105 $ US, mais hey, c’est pas grave. Si tu sniffes une poffe des parties intimes de Gwyneth, on te promet de te retrouve illico dans un état d’esprit qui favorise la sensualité. On te parlera pas de ton relevé de carte de crédit, par exemple. 

En passant, si ça ne vous tente pas, la chandelle qui sent le fond de bobette à Gwyneth, il y a celle qui sent l’orgasme, aussi. Si vous vous demandez ce qu’il sent, son orgasme, je dirais qu’à vue de nez, il embaume les billets verts et la charlatanerie. 

Y en aura pas de miracle 

L’industrie du mieux-être a le vent dans les voiles et les gurus de la zénitude s’en mettent plein les poches. Et ce qui m’attriste le plus, là-dedans, c’est que tout l’argent qu’on brûle à s’imaginer que la solution à tous nos maux repose dans un petit flacon ou une thérapie bidon pourrait être investie dans des affaires qui marchent. Des affaires comme voir un psychologue, un vrai thérapeute ou s’inscrire au gym.  

Mais pourquoi certaines personnes sont prêtes à essayer n’importe quoi? Parce qu’elles se sentent mal et n’ont parfois pas accès à un traitement ou une thérapie. Parions que si les soins en santé mentale étaient gratuits, les gens seraient moins tentés de se rendre dans les Cantons-de-l’Est pour aller suffoquer dans un sleeping.