/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Restez à la maison pour 28 jours

Québec décide toutefois de ne pas fermer les restaurants et les bars

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault demande aux Québécois d’éviter les interactions sociales pendant les 28 prochains jours, alors que l’on soupçonne qu’une nouvelle souche du virus explique la plus grande contagion au Québec.

• À lire aussi: COVID-19: le Québec recense plus de 600 nouveaux cas

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

« Je vous demande d’annuler les soupers entre amis à la maison, les barbecues, les partys, tous les rassemblements que vous pouvez éviter », a lancé le ministre de la Santé, Christian Dubé, vendredi en conférence de presse.

Le Québec fait face à une situation de transmission communautaire à grande échelle : les éclosions se multiplient dans la Capitale-Nationale alors que l’ensemble de la communauté métropolitaine de Montréal vire à l’orange.   

Les rencontres dans les domiciles privés sont le principal vecteur de cette transmission, a expliqué le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. Des personnes infectées vont ensuite contaminer des milieux ouverts comme des écoles ou des résidences pour personnes âgées.

« Pour casser cette transmission », il faut donc éviter les rencontres à la maison, promptes aux rapprochements, a expliqué le Dr Arruda.

Pas question toutefois de fermer bars et restaurants. « Je n’ai pas une demande de sauver l’économie, j’ai une demande de sauver la population et la santé. Mais il faut faire le bon choix », a expliqué le Dr Arruda. Il affirme que l’on associe « trop souvent » ces milieux aux infections, alors que la transmission se fait dans les chaumières. 

  • Écoutez le point de presse de Christian Dubé et le commentaire de Geneviève Pettersen:    

Québec, toujours l’épicentre

Mais pourquoi le Québec, qui compte plus de cas actifs que l’Ontario, se retrouve-t-il encore une fois à être l’épicentre de la pandémie de COVID-19 au pays ? Vendredi seulement, plus de 600 cas se sont ajoutés, dont 132 à Québec.

Nous risquons de voir une « montée exponentielle » alors que l’hiver est loin d’être à notre porte, a indiqué le Dr Arruda.

Plusieurs hypothèses sont sur la table, a-t-il indiqué, incluant les comportements sociaux. « Peut-être qu’on est plus rassemblés », a-t-il laissé tomber. Mais il pointe du doigt une étude récente de l’INSPQ et de l’Université McGill, qui a démontré que la souche du virus qui s’est largement propagé au Québec provenait d’Europe.

« Il y a déjà des hypothèses en lien avec le fait qu’il y a des souches qui sont plus invasives, plus mortelles, qui se transmettent plus facilement. La souche asiatique qui est arrivée en Colombie-Britannique n’est pas la même que celle qu’on a eue ici », a indiqué le Dr Arruda. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoît Dutrizac sur QUB radio:   

« Il serait plus contagieux »

Sandrine Moreira, professeure associée à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et auteure senior de l’étude des souches qui ont été introduites au Québec, souligne qu’il s’agit d’une hypothèse qui n’a pas été validée.

« Les analyses qui ont été faites montraient qu’en laboratoire, cette variante du coronavirus avait l’air de se multiplier beaucoup plus. Mais cette observation s’arrête là. Ça reste une hypothèse, mais il serait plus contagieux », a-t-elle expliqué en entrevue avec Le Journal.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.