/news/education
Navigation

Cyberattaque: des cours à distance interrompus au cégep de Saint-Félicien

Coup d'oeil sur cet article

Une large proportion des cours à distance pourraient encore être suspendus pendant plusieurs semaines au cégep de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean. Une cyberattaque survenue le 17 septembre dernier paralyse toujours le système informatique de l’établissement. 

«C’est impossible de se connecter encore ce matin», a déploré lundi la directrice générale de l’établissement d’enseignement, Sylvie Prescott. 

Réseau internet et téléphonique, portail étudiant: c’est l’ensemble du système informatique du cégep qui a été pris en otage par un rançongiciel. Ce type de logiciel malveillant permet aux pirates informatiques de prendre en otage les données d’un établissement et d’extorquer leurs propriétaires.

Comme le réseau est hors service, les professeurs n’ont pas accès aux listes d’étudiants inscrits. Ils doivent donc les contacter individuellement. Un processus ardu qui pourrait retarder la reprise des cours de plusieurs semaines.  

«À mesure que ce lien de communication [professeur-étudiant] est établi, on est en mesure de reprendre nos activités, a expliqué Mme Prescott. On va reprendre de façon graduelle, au fur et à mesure que notre réseau va se reconstruire.» 

Après une semaine d’interruption, les cours en présentiels ont repris lundi matin, mais ne représentent que 25% des cours offerts selon la direction du cégep. Les consignes de la Santé publique limitent le nombre d’étudiants pouvant entrer dans l’établissement.  

Plus de 1200 cégépiens sont touchés par cette cyberattaque qui affecte non seulement le cégep de Saint-Félicien, mais aussi le Centre d’études collégiales de Chibougamau, le Service aux entreprises et aux collectivités (SECCOL) et le Centre collégial de transfert technologique Écofaune boréale  

La direction n’a pas été en mesure de dire si des données personnelles des étudiants et des membres du personnel ont pu être dérobées.   

La Sûreté du Québec enquête dans ce dossier.  

Cégeps pris pour cible

Les cégeps représentent une cible de choix pour les pirates informatiques selon l’expert en cybersécurité, Simon Fontaine.

«Y’a beaucoup d’information qui est disponible dans les cégeps. Adresse des étudiants, informations sur leurs comptes en banque. Les collèges transmettent de l’information au ministère de la Santé. Y’a donc beaucoup de données à aller chercher.»   

Le fondateur d'ARS Solutions cybersécurité croit que plusieurs entreprises et établissements devraient revoir leurs protocoles de sécurité à la hausse.

«Depuis novembre 2019, les virus ont changé. Les virus s’attaquent directement aux copies de sauvegarde, ce qui est différent d’avant. Si on n'a pas revu au complet notre processus de copies de sauvegarde, on n'est pas prêts pour faire face à ce genre d’attaques. On risque de perdre les données à tout jamais.»