/news/coronavirus
Navigation

Des chiffres qui appuient un passage en zone rouge

Le nombre de cas actifs à Québec est deux fois plus élevé qu’au printemps

Quebec
Photo Stevens Leblanc Le Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec, confirme que 67 employés sont en isolement à cause de la COVID-19 au sein des hôpitaux du CHU.

Coup d'oeil sur cet article

La Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches ont présenté lundi des chiffres qui justifient le passage des deux régions au niveau d’alerte maximale selon les critères gouvernementaux. À Québec, le nombre de cas actifs est deux fois plus élevé que lors de la première vague.

On recense 849 cas actifs dans la grande région de Québec. C’est l’une des données importantes qui ressort du bilan quotidien du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Ce nombre est presque le double que celui noté lors du pire de la crise au printemps dernier (445).

Le CIUSSS a d’autre part confirmé 125 nouveaux cas lundi, en plus de deux décès.

« Malheureusement, le bilan s’alourdit de jour en jour dans notre région [...] Pas surprenant que le changement d’alerte se prépare et qu’il faudra limiter immédiatement cette transmission si l’on veut éviter que la situation soit catastrophique », martèle le Dr André Dontigny, directeur de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale. 

Dans les hôpitaux

Parmi les éclosions actives, deux touchent toujours des hôpitaux de Québec. Trente-sept cas sont maintenant confirmés à l’IUCPQ et cinq le sont à l’hôpital Saint-Sacrement.

« Ça rajoute à la difficulté de maintenir l’adéquation entre la capacité de nos ressources et les services que l’on doit offrir », explique le Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec.

« Si on avait le malheur d’être frappé par une éclosion importante, il faudrait à ce moment adapter nos services pour être capable de maintenir le cap. »

Le Journal a également appris qu’un dépistage massif des employés de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) a eu lieu au cours de la fin de semaine.

Selon nos informations, un patient, qui était hébergé à l’IRDPQ, aurait contracté la maladie lors d’une sortie avant de revenir au centre.

En Chaudière-Appalaches, ce sont 41 cas qui s’ajoutent au bilan.

Une nouvelle éclosion dans un lieu d’hébergement a été confirmée par le CISSS lundi. Quatre usagers de la résidence Jazz ont été confirmés par la Santé publique.

Cinq autres cas se sont ajoutés à la Seigneurie de Lévy, ce qui porte le nombre de cas à 13. 

Dépistage restreint

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a aussi annoncé, lundi après-midi, qu’il priorisera pour le dépistage les personnes symptomatiques et celles ayant été en contact avec une personne infectée.

Par communiqué, le MSSS a précisé que « l’accès au dépistage pourrait être temporairement refusé à une personne qui ne fait pas partie des clientèles priorisées ». 

—Avec la collaboration d’Elisa Cloutier et de Martin Lavoie

Bilan du jour pour la Capitale-Nationale

  • 125 nouveaux cas lundi
  • 66 éclosions actives
  • 55 hospitalisations, dont 7 aux soins intensifs
  • Moyenne de 107 cas positifs par jour dans la dernière semaine

Source : CIUSSS de la Capitale-Nationale

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com