/news/coronavirus
Navigation

Zone rouge: le gouvernement Legault accusé de semer la confusion

Coup d'oeil sur cet article

L’opposition à Québec reproche au gouvernement Legault d’entretenir le flou et de semer la confusion quant aux mesures qu’il s’apprête à mettre en place pour prévenir la propagation de la COVID-19.

• À lire aussi: COVID-19: Montréal et Québec passeront en zone rouge, Legault fera le point à 17h30

• À lire aussi: Zone rouge: les restaurateurs craignent d’écoper

• À lire aussi: COVID-19: 750 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

De passage à l’émission Tout le monde en parle dimanche soir, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait savoir que Montréal et Québec pourraient passer en zone rouge sous peu.

«Il va y avoir des décisions difficiles pour les bars et les restaurants. [...] Ce qu’on va dire aux gens, ça va être : restez chez vous», a-t-il entre autres lancé sans plus de précisions sur les mesures qui seront instaurées une fois ce pallier atteint. Le gouvernement a annoncé le lendemain qu'il tiendrait un point de presse à 17h30 pour expliquer les mesures qui seront mises en place.

Mais pour la libérale Marie Montpetit, le ministre laisse ainsi la population dans l’incertitude, «ce qui n’est certainement pas une façon responsable de gérer la crise».

«Ça fait plusieurs semaines que la CAQ sème la confusion. Faire ce genre de préannonce sans aucun détail et attendre près de 24 heures pour l’expliquer, c’est l’alimenter davantage», a ajouté la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé.

Photo d'archives, Simon Clark

Selon le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Joël Arseneau, les Québécois se retrouvent dans «un flou, une période de flottement qui est très anxiogène».

«On n’a aucune idée de ce qu’à signifie complètement à un moment ou on devrait se faire rassurer qu’ils sont en contrôle», affirme-t-il.

Le gouvernement Legault a «raté son coup» avec le code de couleurs qu’il a annoncé, estime la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon.

«Le code de couleur du gouvernement était censé nous aider à y voir clair: amener de la transparence pour expliquer les décisions du gouvernement, amener de la prévisibilité pour tous ceux et celles qu'elles affectent. [...] Tout ce que le code de couleur a réussi à faire, c'est stresser tout le monde», a-t-elle déclaré.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com