/misc
Navigation

Déjà dans le rouge

Coup d'oeil sur cet article

Après quelques mois de relâchement et de répit, le gouvernement est forcé de resserrer les mesures sanitaires pour tenter d’endiguer la deuxième vague de COVID-19.

Au cours des prochains jours, on sentira durement les conséquences du passage de l’orange au rouge dans certaines régions. Les entreprises, déjà affectées par le confinement du printemps, craignent de ne pas survivre à la seconde vague.

Crise économique à retardement

Or, ce passage au rouge n’est pas vraiment une nouvelle pour qui que ce soit. Oui, on passe dans le rouge en matière de santé publique, mais on l’était déjà pas mal en matière de finances personnelles.

Avez-vous remarqué que de plus en plus de publicités radio concernent les faillites, les propositions de consommateur, les prêts personnels et les consolidations de dette ?

Depuis le mois de mars, les banques ont accordé des reports de paiements par milliers, 8 millions de Canadiens, dont 2 millions de Québécois, ont eu recours à la PCU. Le remplacement de la PCU par la prestation canadienne de relance économique (PCRE) ou l’assurance-emploi n’est qu’un artifice cosmétique.

Dans les faits, ceux qui recevaient 2000 $ par mois de PCU pourront désormais recevoir 500 $ par semaine d’assurance-emploi ou de PCRE. 

Grosse différence, hein ?

Fatigue chronique

Par-dessus tout ça, c’est aussi la fatigue mentale qui s’installe. La perspective de passer les sombres mois d’automne enfermé à la maison risque de faire déraper plus de gens qu’on ne croit. 

Le passage au rouge annoncé par le gouvernement tombe sur les épaules des Québécois comme une chape de plomb. 

Dans le réseau de la santé, l’épuisement professionnel talonne déjà plusieurs travailleurs, des concierges jusqu’aux médecins. L’hypervigilance qu’exige la prévention des infections est un irritant de plus qui s’ajoute à la surcharge de travail comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Devant ce constat, espérons que les efforts demandés donneront des résultats rapidement.