/misc
Navigation

Les États-Unis ne méritent pas ça

Les États-Unis ne méritent pas ça
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quatre ans déjà, Donald Trump ébranlait le monde politique en se comportant comme un rustre pendant les débats, ne respectant aucun de ses adversaires, mentant effrontément et attaquant toute la classe politique.

Autant les médias que les politiciens de Washington méritaient de sévères critiques et même, parfois, le traitement brutal de celui qui allait devenir le 45e président. Si j’ai toujours cru que Donald Trump ne possédait aucune des qualités nécessaires pour diriger un des pays les plus influents de la planète, je comprenais très bien la colère et la frustration d’une partie du pays devant l’inefficacité des politiciens de carrière.

Si certains ont risqué le pari d’un vote pour le milliardaire new-yorkais en 2016, espérant secouer le système, je me demande s’ils sont suffisamment nombreux à lui faire confiance une seconde fois. Ce n’est pas le débat de mardi qui devrait les convaincre de renouveler l’expérience.

Alors qu’il accuse un retard dans les sondages, Donald Trump devait espérer un K.O. mardi pour se replacer sur les rails. Il ne lui suffit plus de parler à sa base et d’espérer que les distorsions provoquées par le collège électoral lui permettent de coiffer son rival au fil d’arrivée. Il devait utiliser la soirée pour marquer des points auprès d’un électorat plus large.

A-t-il livré la marchandise? Il a été à la hauteur de son personnage, ni plus ni moins. Grossier, impoli et débattant autant avec le modérateur qu’avec son opposant démocrate. Déformant les faits comme c’est son habitude, il n’a rien proposé de sérieux, encore moins un plan détaillé. Il n’est pas impossible que des Américains veuillent d’un petit macho véreux et autoritaire, mais qu’a-t-il offert aux autres?

Joe Biden a eu la vie relativement facile mardi. Dans un débat «normal», son «Would you just shut up, man?» aurait été critiqué puisqu’il s’adressait directement au président. On peut se désoler que ce soit maintenant banal tellement le débat n’est pas sorti du caniveau. Joe Biden n’a pas eu à se démarquer, et c’est triste. Il lui suffisait d’attendre la fin de l’exercice.

Mon bilan de ce premier débat qui proposait des sujets cruciaux aux deux candidats? Les États-Unis méritent tellement plus et tellement mieux. Parce que nous dépendons encore beaucoup trop de notre voisin américain, nous méritons mieux. Vous avez l’impression qu’on a offert de bonnes réponses hier? Vous pourriez me résumer les propositions sérieuses? Nous avons eu droit à un pitoyable épisode de téléréalité.

Ils sont plus de 300 millions d’Américains inquiets à attendre de véritables solutions pour les rassurer alors que le pays traverse une période particulièrement difficile. Les États-Unis ne méritaient pas le triste spectacle auquel nous avons eu droit.