/news/coronavirus
Navigation

Les zones rouges forcent la fermeture de 150 musées au Québec

Les zones rouges forcent la fermeture de 150 musées au Québec
Photo d'archives Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 150 musées sur les 400 institutions muséales que compte la province se trouvent en zone rouge et doivent fermer leurs portes jeudi, entraînant un report de plusieurs inaugurations d’expositions majeures.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Encore des sacrifices pour 5 millions de Québécois

• À lire aussi: Garder les théâtres ouverts aurait été contradictoire, dit la ministre Nathalie Roy

À Québec, deux exclusivités canadiennes, soit Effets spéciaux, sur les dessous du cinéma au Musée de la civilisation, ainsi que Turner et le sublime, consacrée au maître anglais William Turner au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), devaient être inaugurées respectivement les 8 et 15 octobre.  

«Les équipes sont quand même à pied d’œuvre pour finaliser les préparatifs de l’exposition», a indiqué au Journal la responsable de relations de presse du MNBAQ, Linda Tremblay.  

À Montréal, le Musée d’art contemporain (MAC) doit reporter La machine qui enseignait des airs aux oiseaux, exposition dédiée à plus d’une trentaine d’artistes québécois. Du côté du Musée des beaux-arts de Montréal, on repousse également «à la réouverture du musée» l’exposition Yehouda Chaki: Mi Makir. À la recherche des disparus, consacrée à l’artiste juif montréalais. 

Même si la fermeture est prévue pour 28 jours, rien n'est coulé dans le béton pour une réouverture le 29 octobre.  

«Tout est incertain», a souligné la responsable des relations publiques du MAC, Roxane Dumas-Noël, qui, comme ses collègues dans les autres musées, attend avant de fixer une date pour l’inauguration des nouvelles expositions.  

Incompréhension

Le directeur général de la Société des musées du Québec, Stéphane Chagnon, s’explique mal la décision du gouvernement rendue lundi. Il précise que 80% des 15 millions d’entrées dans les musées du Québec par année sont des entrées individuelles.  

«L’expérience dans un musée n’est pas une expérience de rassemblement, plaide-t-il. Les musées ont été exemplaires dans la gestion des normes appliquées. C’est un coup dur.» 

«On est surpris et déçus, a commenté Roxane Dumas-Noël, du MAC. Nos environnements sont hyper sécuritaires. Mais on comprend qu’il faut faire un effort collectif.» 

«Les musées ont été parmi les premiers lieux publics ouverts au moment du déconfinement et la raison pour laquelle c’était comme ça, c’est parce qu’appliquer les mesures sanitaires dans un musée, ça se fait bien», a confié la directrice des communications du Musée McCord, Pascale Grignon, qui nage aussi dans l’incompréhension.  

Les musées invitent entre autres la population à se tourner vers les différentes initiatives numériques mises sur pied durant la pandémie. Pour ceux qui ont acheté des billets horodatés pour une visite d'ici le 28 octobre, la plupart des musées offrent l'option de remboursement. 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com