/entertainment/music
Navigation

Céline Dion égratignée par Mariah Carey

La diva américaine critique la chanteuse québécoise dans son autobiographie

Céline Dion égratignée par Mariah Carey
Photo d'archives, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Mariah Carey égratigne Céline Dion dans son autobiographie. Elle critique son «manque d’étiquette» au spectacle Divas Live de 1998 et l’accuse de blasphème. 

Dans The Meaning of Mariah Carey, paru mardi, la chanteuse américaine relate les coulisses d’un concert télévisé bien connu des fans de Céline Dion: Divas Live.

Diffusé sur VHI en avril 1998, le spectacle réunissait, outre Mariah Carey et Céline Dion, Shania Twain, Gloria Estefan et Aretha Franklin. L’auteure-compositrice Carole King s’est également jointe aux célébrations, ayant signé l’un des plus grands succès d’Aretha Franklin, (You Make Me Feel Like A) Natural Woman.

À cette époque, Céline Dion était l’une des plus grandes stars du monde et trônait au sommet des palmarès grâce au succès de My Heart Will Go On, extrait du film Titanic, sorti quelques mois plus tôt.

  • ÉCOUTEZ Anaïs Guertain-Lacroix pour le résumé de la nouvelle et des extraits de la fameuse performance de Céline Dion critiquée par Mariah Carey:

Manque de respect

Dans son bouquin, Mariah Carey reproche à Céline Dion – sans jamais la nommer directement – d’avoir manqué de respect envers Aretha Franklin durant l’événement, plus précisément lors des deux numéros de groupe au cours desquels les «divas» unissaient leurs voix pour reprendre (You Make Me Feel Like A) Natural Woman et Testimony.

«Chacune d’entre nous connaissait sa partie, mais nous savions toutes que c’était la chanson d’Aretha. En fait, presque toutes, écrit Mariah Carey. Écoutez, si Aretha décide d’improviser pendant une partie, c’est son droit à titre de reine, mais ce n’est pas – je répète, ce n’est pas – pour vous mettre au défi. L’une des divas n’a pas compris l’étiquette et s’est mise à légèrement provoquer la reine pendant la chanson. C’était correct. Mais je n’aurais jamais fait quelque chose comme ça.»

Les choses ont dégénéré quelques minutes plus tard, juge Mariah Carey. Pendant Testimony, un morceau gospel, Céline Dion a commencé à répondre aux envolées vocales d’Aretha Franklin en montrant qu’elle aussi, était capable de pousser la note avec force et précision.

Mais pour Mariah Carey, il s’agit d’un «blasphème».

«À mon humble avis, la diva en question était déjà allée trop loin et essayait maintenant d’enterrer Aretha, raconte-t-elle. Ça s’est vraiment produit. Je n’arrivais pas à croire que quelqu’un ose tenter de voler la vedette à Aretha durant son hommage... Le tout, en chantant à propos de Jésus. C’était peut-être à cause du fossé culturel entre les deux, mais ça m’est apparu comme un moment de pure folie, et je n’avais pas envie d’en faire partie.»

Version différente

Pour sa part, Céline Dion semble garder un excellent souvenir du concert. Quand Aretha Franklin est décédée en août 2018, l’étoile québécoise a publié une photo du fameux numéro sur Instagram. «J'ai eu le privilège de chanter avec Aretha ... Assurément un des grands moments de ma carrière», a-t-elle écrit sous le cliché.

Dans une entrevue télévisée au réseau A&E au début des années 2000, Carole King a évoqué cette soirée en rappelant qu’Aretha avait continué de chanter durant la portion de Céline Dion. 

«J’ai adoré l’attitude de Céline. Elle a du chien. Elle ne s’est pas laissée faire et s’est dressée devant Aretha. J’admire la manière dont elle a géré la situation. Avec beaucoup de classe.»

Très impressionnante techniquement, cette «bataille vocale» continue de ravir – 22 ans plus tard – les internautes puisque quelques extraits circulent encore sur YouTube.

L’autobiographie de Mariah Carey, The Meaning of Mariah Carey, est parue aux éditions Henry Holt.