/entertainment/movies
Navigation

Le milieu du cinéma demande des explications

Denis Villeneuve
Photo d'archives, AFP Denis Villeneuve

Coup d'oeil sur cet article

« Les salles de cinéma ne doivent pas servir de bouc émissaire », clame un regroupement de 300 représentants du milieu du cinéma québécois dans une lettre adressée au gouvernement Legault.

• À lire aussi: Les salles de cinéma ne doivent pas servir de bouc émissaire

• À lire aussi: Reconfinement de la culture: Denise Filiatrault ne comprend pas

Réagissant à l’annonce de la fermeture des cinémas dans les zones rouges comme Montréal et Québec, les signataires de cette missive demandent de « rassurer la population sur la sécurité des salles de cinéma et sur le fait que leur fermeture n’a rien à voir avec un risque qu’elles représentent ». 

  • Écoutez l'entrevue de Sophie Durocher avec Denise Filiatrault sur QUB radio:

Ils réclament aussi des mesures d’aide pour les entreprises culturelles. « Au cours des derniers mois, les salles de cinéma se sont débrouillées pratiquement sans aide du gouvernement et ont dû assumer des coûts énormes. Les quatre mois de fermeture et les deux mois d’activité réduite au minimum les ont grandement fragilisées. Plusieurs salles peinaient à survivre dans l’attente d’une reprise plus soutenue. Lorsque des salles devront fermer définitivement leurs portes, ce qui risque d’arriver à la suite de ces nouvelles mesures, ce sera une tragédie pour tout l’écosystème cinématographique québécois », peut-on lire dans la lettre.


La ministre Nathalie Roy dévoilera vendredi son programme d’aide à la culture durement touchée par la fermeture des salles de spectacles et de cinéma.