/weekend
Navigation

Les beautés de la nature d’ici!

WE 1003 Jeunesse
Photo courtoisie Les bestioles d’ici et Les plantes d’ici
Karine Morneau, illustrations de Valérie Desrocher
Éditions MD (collection Autour de toi)
50 pages, dès 6 ans

Coup d'oeil sur cet article

L’abeille domestique, la coccinelle asiatique, l’escargot des bois, le monarque, le moustique (sans oublier l’indésirable maringouin) et compagnie. Nos campagnes, nos banlieues et nos villes regorgent de bestioles aux mille couleurs et caractéristiques. Même chose pour nos belles pelouses qui présentent des plantes plus familières, comme la marguerite blanche ou le pissenlit officinal, mais également d’autres qui sont des plus étonnantes...

Quelle superbe nouvelle collection créée au Québec qui plaira aux petits curieux de la nature ! Même si l’automne s’est installé, qui a dit qu’il fallait se familiariser avec les merveilles de mère Nature seulement au printemps et à l’été ? Les albums Les bestioles d’ici et Les plantes d’ici sont une véritable mine d’informations en plus d’être amusants et enjolivés d’illustrations dynamiques. De quoi faire le plein de « vie » pour conserver toute cette luminosité et énergie en banque pour les rudes mois d’hiver ! Amanda et Julien, les deux personnages sympathiques de ces albums, guident avec beaucoup d’entrain les jeunes lecteurs à travers leurs découvertes de la nature.

Drôles de bibites

L’album sur les bestioles présente nos espèces à ailes et à dards pas nécessairement plaisantes à côtoyer, mais essentielles pour l’environnement. On y apprend une foule de détails sur leur anatomie, leurs goûts alimentaires (après tout, elles ont le droit d’être un peu capricieuses elles aussi) et leurs habitudes. Par exemple, on y constate que l’escargot utilise sa bave pour réparer sa coquille et que la coccinelle asiatique est cannibale !

Vivifiantes plantes

Pour sa part, l’album sur les plantes mène l’exploration sur le terrain de façon minutieuse et sécuritaire, notamment en compagnie d’un adulte responsable pour manipuler ou même goûter à certaines plantes. On y découvre que les plantes sont beaucoup plus mystérieuses qu’on aurait pu le penser... Par exemple, la petite bardane peut servir à traiter certaines maladies de la peau et le printemps serait la meilleure saison pour trouver les fameux trèfles à quatre feuilles.

À noter que des ateliers sont présentés dans ces magnifiques albums.

Multimax contre les zombies  

Freg et Alain M. Bergeron<br />Éditions Michel Quintin<br />90 pages, dès 8 ans
Photo courtoisie
Freg et Alain M. Bergeron
Éditions Michel Quintin
90 pages, dès 8 ans

Ce premier tome de la série présente Maxence Goran, un garçon en apparence ordinaire, mais qui est plutôt extraordinaire. Le jeune homme a le pouvoir de se multiplier en dix exemplaires de sa propre personne ! Dans les faits, chacun de ses doigts « appelle » un de ses exemplaires. Le doigt numéro un le connecte à la force, le deux à la télépathie, le trois au vol, etc. Dans cette bande dessinée, le jeune lecteur découvre bien rapidement que chacun des clones de Max est utile lorsque des délits mystérieux sévissent dans le quartier pourtant tranquille de notre héros. Une BD débordante d’imagination et d’action !

Abécédaire : portraits d’animaux et paroles d’enfants  

Sophie Rozenn Boucher<br />Maxou & Bizou<br />64 pages, pour les enfants de 0 à 9 ans
Photo courtoisie
Sophie Rozenn Boucher
Maxou & Bizou
64 pages, pour les enfants de 0 à 9 ans

Maxou & Bizou, une jeune entreprise québécoise vouée à la création de produits éducatifs, pédagogiques et amusants destinés aux bambins, offre un splendide abécédaire illustré d’aquarelles. La beauté de cet ouvrage réside également dans le fait qu’il a été conçu en collaboration avec des enseignants de l’école primaire et leurs élèves. Ainsi, c’est l’imagination colorée des enfants qui vient apposer ses mots sur les illustrations ! Il est intéressant de découvrir quelle espèce animale représente chaque lettre de l’alphabet. Maxou & Bizou propose aussi un jeu de mémoire et des échelles de croissance.

Entre ici et là-bas  

Valérie Fontaine<br />illustrations de Ninon Pelletier<br />Éditions Fonfon<br />32 pages, dès 5 ans
Photo courtoisie
Valérie Fontaine
illustrations de Ninon Pelletier
Éditions Fonfon
32 pages, dès 5 ans

Explorer le thème du deuil, en littérature jeunesse, doit se faire en toute délicatesse et cet album y parvient haut la main. La mort, du point de vue d’un enfant, est mystérieuse. Il peine à comprendre pourquoi les adultes en parlent peu et, quand ils le font, c’est en chuchotant. Dans cet album aux illustrations exceptionnelles, Vincent parle de son confident, un membre de sa famille décédé avant même sa naissance. Ainsi, il ne l’a jamais connu, mais il se sent près de lui et ça lui fait du bien de lui parler, même si, des fois, ça le rend triste. Un album sublime.

1, 2, 3 à l’école  

Marianne Dubuc<br />Casterman<br />32 pages<br />dès 4 ans
Photo courtoisie
Marianne Dubuc
Casterman
32 pages
dès 4 ans

Plusieurs enfants sont en train d’apprivoiser l’école et, même si la rentrée actuelle est différente en raison de la pandémie, la maternelle, elle, reste une adaptation pour tous les bambins. Dans le cas de Pom, c’est l’an prochain qu’il fera ses premiers pas dans un établissement scolaire, mais il était tellement impatient de découvrir cette nouvelle vie qu’il a décidé d’aller visiter les écoles de ses amis les animaux. À l’école des lapins, il voit ceux-ci apprendre à lire, à écrire et à compter. Puis, Pom voit les écureuils découvrir les secrets des arbres et de la nature. Un album gigantesque pour une petite histoire pleine de charme !