/qubradio
Navigation

Mort de Joyce Echaquan: «on a assisté à un meurtre au second degré», soutient le Dr Stanley Vollant

Le Dr Stanley Vollant
Photo d'archives, Agence QMI Le Dr Stanley Vollant

Coup d'oeil sur cet article

«Choqué et bouleversé» par le décès tragique de Joyce Echaquan, le chirurgien innu Stanley Vollant croit que la femme de Manawan a été victime d’un «meurtre au second degré», provoqué par le racisme systémique dans le système de santé.

«C’est notre George Floyd national, malheureusement. Elle ne s’est pas fait écraser par un genou, elle s’est fait tuer par des gens. [...] On a assisté à un meurtre au second degré, parce que je ne pense pas que ces gens-là voulaient sa mort», a-t-il soutenu en entrevue avec Alexandre Dubé à QUB radio.

Le chirurgien, qui pratique depuis 1990, a d’ailleurs dit avoir «eu vent de plusieurs incidents de ce type» par le passé.

«Des morts provoquées par du racisme systémique, celle-là, c’est une première qu’on a une preuve, mais je peux vous dire que je connais au moins des dizaines de cas à travers le Québec et pas mal des centaines de cas à travers le Canada dans les dernières années», a-t-il ajouté.

ÉCOUTEZ l'entrevue du Dr Stanley Vollant à QUB radio:

En ce sens, selon lui, le mauvais traitement des patients autochtones, au Québec, est «loin d’être un cas isolé» et c’est pourquoi «il faut faire face à cette problématique-là dès aujourd’hui».

«Ça se passe à Joliette, ça se passe à Sept-Îles, ça se passe à Baie-Comeau, ça se passe à Roberval, ça se passe à Amos, ça se passe à Val-d’Or, ça se passe à Châteauguay. Dès qu’un hôpital est proche d’une communauté autochtone, il y a des interactions culturelles qui sont négatives», a-t-il jugé.

Dans le cas de Joyce Echaquan, on apprenait, vendredi, que sa famille allait se tourner vers la justice pour «obtenir une réparation juste et appropriée».

Cet épisode de l'émission d'Alexandre Dubé sera diffusé à QUB radio le samedi 3 octobre de 13h à 14h et le dimanche 4 octobre de 9h à 10h.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions