/sports/hockey/remparts
Navigation

Restrictions sportives: les Remparts et l'Armada écopent

Restrictions sportives: les Remparts et l'Armada écopent
Photo Didier Debusschere

Coup d'oeil sur cet article

Les activités des Remparts de Québec et de l'Armada de Blainville-Boisbriand, deux des équipes de hockey junior en zone rouge, seront vraisemblablement suspendues jusqu'à la fin du mois d'octobre en raison des nouvelles mesures annoncées lundi par le gouvernement du Québec relatives à la pratique des sports d’équipe.

• À lire aussi: Zones rouges: masque obligatoire en classe au secondaire et fermeture des gyms

• À lire aussi: Un premier cas de COVID-19 dans la LHJMQ

D’ailleurs, quelques heures après la conférence de presse détaillant les contraintes imposées aux athlètes concernés, un premier cas positif au coronavirus a été évoqué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Selon «Le Journal de Québec», un hockeyeur de l’Armada serait touché. L’identité du principal intéressé n’a pas été dévoilée et l’information demeure à être confirmée par l’équipe.

Aussi, le club des Basses-Laurentides ainsi que le Phoenix de Sherbrooke – son rival de dimanche au Centre d’excellence Sports Rousseau – ont décidé d’interrompre momentanément leurs activités.

Dans le rouge

Ainsi, dès jeudi, la pratique de sports d’équipe sera interdite dans les zones rouges identifiées par les autorités provinciales, qui tentent de freiner la progression de la COVID-19 sur leur territoire. Conséquemment, la (LHJMQ) devra déterminer la suite, car son calendrier 2019-2020 – amorcé vendredi dernier – sera perturbé et nécessitera des transformations importantes.

Le circuit Courteau s’est dit déçu de cette décision, mais souhaite toutefois poursuivre ses activités, même en zone rouge. La LHJMQ entend ainsi proposer des «éléments additionnels» pour rendre les bulles des Remparts et de l’Armada étanches aux yeux de la Santé publique du Québec, ce qui pourrait convaincre le gouvernement de permettre à ces formations de poursuivre leurs activités. D’ailleurs, la formation de la Vieille Capitale attendrait de connaître les intentions du gouvernement avant de révéler les siennes, d’après «Le Journal».

«En tant que maman de deux jeunes sportifs, je comprends et partage la déception des jeunes athlètes et leurs parents», a pour sa part déclaré la ministre des Sports, Isabelle Charest, en conférence de presse.

Les matchs suivants prévus par la LHJMQ doivent avoir lieu vendredi. Ce jour-là, l’Armada devait visiter les Olympiques de Gatineau.