/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la Santé publique demande l’aide de la population

Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr André Dontigny, faisant le point sur la propagation du coronavirus cet après-midi à Québec.
Photo Stevens LeBlanc Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr André Dontigny, faisant le point sur la propagation du coronavirus cet après-midi à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

N’arrivant pas à mener toutes les enquêtes épidémiologiques avec l’explosion de la propagation de la COVID-19 dans la région de Québec – il y a eu 201 nouveaux cas depuis hier –, la Santé publique demande à la population de faire équipe avec elle en utilisant l’outil mis en ligne sur le site internet du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

• À lire aussi: COVID-19: hausse marquée de 1364 cas et 15 décès de plus au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Si les 201 nouveaux cas représentent une certaine amélioration par rapport au bilan de 265 de la veille, il n’en demeure pas moins que la Santé publique peine à joindre toutes les personnes étant entrées en contact avec un porteur de la maladie.

Sous l’onglet «Faites équipe avec la Santé publique», la population est invitée à participer à son enquête épidémiologique.      

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Benoît Mâsse, chef de l’Unité de recherche clinique appliquée au CHU Sainte-Justine, sur QUB radio:    

«Nous allons continuer à aviser les contacts à risque élevé. Mais nous allons aussi demander aux personnes positives de contacter les gens à risque modéré. C’est absolument nécessaire dans le contexte de la propagation en cours», a annoncé cet après-midi le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr André Dontigny.

Il a reconnu que malgré près de 40 embauches récentes, il n’avait «pas les ressources pour tout réaliser.»

Gros travail

Selon la Santé publique, chaque cas positif peut générer de 5 à 80 autres cas avec lesquels les équipes doivent communiquer.

«Nous savons qu’il y a des cas potentiellement significatifs qui n’ont pas été rejoints. C’est vrai aujourd’hui, d’autant plus dans le contexte où il y a davantage de cas. D’où l’importance de faire un effort collectif [...] Ce n’est pas une situation qui est rose, c’est une situation qui est rouge. Nous sommes passés de 100 cas par semaine à plus de 1000», a-t-il avancé.

Il reconnaît qu’actuellement les délais pour joindre tous les cas positifs «font partie des explications» pour la recrudescence de la maladie. «Avec un retard de plus de 5 ou 7 jours, l’efficacité d’une intervention de santé publique devient presque nulle», estime-t-il.

«Il est important de contacter rapidement ces personnes qui ont été exposées au virus pour qu’elles se mettent en isolement. Et avec le site, elles pourront déterminer ce qu’elles doivent faire si elles ont aussi été en contact avec d’autres gens et les informer», a ajouté M. Dontigny.

À cause du Kirouac?

Le Dr Dontigny n’a pas voulu rendre l’éclosion de 80 cas au bar Le Kirouac responsable du mauvais bilan de Québec.

«C’est un des éléments. Mais nous avons actuellement 68 éclosions et ça va nous prendre plusieurs mois de recul pour trouver l’élément zéro. Ce qui se passait fin août début septembre se produisait aussi ailleurs. Et ce qui se produit actuellement dans la Capitale-Nationale, on est en train de l’observer dans d’autres régions.» 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoît Dutrizac sur QUB radio:   

Bilan à Québec

Deux décès sont à déplorer dans le dernier bilan de la Capitale-Nationale, un à Place Alexandra et l’autre au Manoir St-Amand, portant le total à 230.

Le total de cas confirmé dans la grande région de Québec depuis le début de la pandémie est maintenant de 5260, dont 3750 sont considérés comme rétablis.

Signe cependant que la transmission de la maladie s’accélère, le nombre de cas s’élève à 1551 depuis le 27 septembre. Autre constat démontrant la propagation, 184 cas positifs avaient été comptabilisés lors de la semaine du 30 août. Quatre semaines plus tard, le nombre de cas pour la semaine du 27 septembre s’élevait à 1133, six fois plus.

Le nombre d’hospitalisations est passé de 79 à 82 en 24 heures, celles aux soins intensifs demeurant à 9.

Des augmentations notables ont été enregistrées dans certains milieux d’hébergement, 16 au Manoir St-Amand, pour un total de 19 résidents, 15 au Pavillon Murray du Manoir Manrèse pour un total de 29, et 11 au Centre d’hébergement St-Jean-Eudes, pour un cumulatif de 37, 13 usagers et 24 travailleurs.

Les deux endroits les plus touchés demeurent Place Alexandra avec 55 cas au total, mais aucun nouveau, et la Résidence La Belle Époque avec 47, dont deux nouveaux.

Chaudière-Appalaches

Le bilan quotidien dans Chaudière-Appalaches a, lui, grimpé à 88 cas dans les 24 dernières heures, 22 de plus que la veille.

L’Hôtel-Dieu compte maintenant 37 cas, 10 de plus que la veille, soit 15 chez les usagers et 22 chez les travailleurs.

La situation est stable dans les milieux d’hébergement, les plus touchés étant la résidence Jazz de Lévis et l’Hôtellerie Nouvel Âge de Thetford Mines avec 19 cas chez les résidents et moins de 5 chez les travailleurs. La Seigneurie de Lévy compte 28 cas, dont 15 chez les résidents.

Deux décès sont survenus, un au CHSLD Denis-Marcotte à Thetford-Mines, l’autre à domicile, pour un total de 26 depuis le début de la pandémie.

Le nombre de cas depuis le début s’élève à 1736 et celui des personnes rétablies est de 1145.

Il y a actuellement 37 personnes hospitalisées, dont 6 en soins intensifs.

Tableau provincial 

  • La province a atteint un nouveau sommet avec 1364 cas, ce qui a éclipsé le record de la veille de 1191 cas. 
  • Le gouvernement a ajouté 15 décès à son bilan, dont 3 dans les 24 dernières heures. 
  • Le nombre d’hospitalisations est de 397, en hausse de 36, dont 67 en soins intensifs, soit 5 de plus que la veille.        

À VOIR AUSSI          

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com