/qubradio
Navigation

Le gouvernement aurait dû resserrer la vis plus tôt, selon un professeur

Le gouvernement aurait dû resserrer la vis plus tôt, selon un professeur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

«On aurait dû commencer un peu plus tôt, on a été vraiment très tolérant au début, trop patient même, je dirais», affirme le professeur de santé publique de l’Université de Montréal Benoît Mâsse.

• À lire aussi: D’autres régions risquent de passer au rouge

• À lire aussi: Le gouvernement gère la COVID «à la bonne franquette», juge Bérubé

«Nous avons perdu le contrôle de l’épidémie au Québec. Je n’ai pas de doute que nous allons reprendre le dessus, mais, ce qui m’inquiète, c’est plutôt ce qui va arriver au déconfinement, à la fin du mois d’octobre», a-t-il soutenu, mercredi, à l'émission de Mario Dumont, sur QUB radio.  

M. Mâsse dit craindre une éventuelle recrudescence du nombre de nouveaux cas. 

«Je ne suis pas certain que tous les Québécois comprennent que toutes les activités ne pourront pas reprendre le 28 octobre.»

ÉCOUTEZ l'entrevue de Benoît Mâsse sur QUB radio:

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions