/opinion/blogs/columnists
Navigation

L’école de la COVID

Le président américain Donald Trump à son retour à la Maison-Blanche.
Photo AFP Le président américain Donald Trump à son retour à la Maison-Blanche.

Coup d'oeil sur cet article

Le président fanfaronne et déclare se porter comme un charme. Il affirme sortir d’un stage à l’école de la COVID.

Posez-lui des questions, il possède la matière à fond et en discourra de long en large à l'intention du peuple américain. 

«N’ayez pas peur de la COVID. Ne la laissez pas dominer vos vies», lance-t-il du haut de sa science! 

Facile à dire!

L’homme n’a pas honte de cette déclaration alors que son pays affiche plus de 210 000 morts au compteur.

Nous l’avons vu à l’œuvre comme menteur compulsif ces dernières années, mais en ce qui concerne la COVID, il atteint des sommets.

Il se posera désormais en spécialiste: «Je l’ai eue, je l’ai vaincue et compétent je suis devenu!»

Pire encore, sa garde rapprochée en rajoute en prétendant que Biden ne saurait être un président adéquat puisqu’il qu’il ne connaît pas la COVID, n’en ayant pas été atteint.

Les républicains jouent un jeu dangereux. Il y a de quoi s’interroger aussi sur l’éthique de l’équipe médicale qui traite le président. Comment peuvent-ils le laisser dire de telles énormités et lui permettre de rentrer à la Maison-Blanche s’il est encore contagieux?

Malade pour vrai?

Comment ne pas se poser la question, tant les événements se sont déroulés comme une vaste opération médiatique?

On le dit atteint, on annonce qu’il demeurera à la Maison-Blanche, finalement on le transporte à l’hôpital en hélicoptère. À l’hôpital, il se fait photographier stylo à la main comme s’il travaillait.

Et dimanche, séance filmée d’une sortie en voiture blindée pour parader devant ses supporters massés devant l’hôpital Walter Reed.

Chose certaine, la majeure partie de sa population n’aura pas accès aux soins dont il a profité. À plus forte raison s’il s’acharne à détruire ce qu’il reste du Obamacare.

Quelle sinistre mascarade!