/world/usa
Navigation

Élection présidentielle: Trump en retard de dix points

Coup d'oeil sur cet article

À moins d’un mois de l’élection présidentielle aux États-Unis, le candidat démocrate Joe Biden (53 %) possède désormais une avance de dix points sur son adversaire républicain Donald Trump (43 %) selon un récent sondage Léger.

• À lire aussi: Pas encore tiré d’affaire, Trump quitte l’hôpital et promet de repartir en campagne

• À lire aussi: Biden oppose les 205 000 morts aux États-Unis aux propos rassurants de Trump

«L’avance de M. Biden s’agrandit toutes les deux semaines. Nous notons trois événements majeurs dans la dernière semaine: la fraude fiscale dénoncée par le NY Times, le débat des chefs désastreux pour M. Trump et son hospitalisation», dit Jean-Marc Léger.

  • Écoutez le chroniqueur de politique internationale Loïc Tassé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le choix final des électeurs est également bien arrêté (94 %), un score inédit selon le sondeur.

L’impact de la COVID est négatif  

Aussi courte fût-elle, l’hospitalisation du président Trump semble favoriser pour l’instant Joe Biden sur plusieurs aspects.

La sympathie pour Trump existe, mais elle n’augmente pas ses appuis. Reste à voir comment réagira le milliardaire de 74 ans après son départ de l’hôpital.

Environ 39 % des répondants croient que l’actuel président a eu ce qu’il méritait parce qu’il a minimisé le risque du virus.

La majorité (61 %) pense toutefois qu’il s’agit d’un événement triste et lui souhaite un prompt rétablissement.

«Donald Trump s’est toujours présenté comme invincible et imbattable. Il a ri de la vieillesse de Biden en disant qu’il n’était pas solide. Et c’est lui qui se retrouve malade. Le surhomme en a mangé un coup», affirme Jean-Marc Léger. 

Un enthousiasme encore élevé  

Malgré le récent débat chaotique, l’intérêt pour la campagne demeure élevé avec 86 % des répondants qui sont enthousiastes à supporter leur candidat.

Les Américains sont loin d’être blasés par la course actuelle.

Si Donald Trump a toujours été vu comme le gagnant, la tendance est maintenant renversée.

«Suite à son hospitalisation, c’est la première fois que Biden est vu comme le gagnant. Les Américains commencent à penser que Biden va gagner. Ce n’était pas le cas au début», explique M. Léger.

Environ 48 % des répondants croient toujours que Donald Trump va l’emporter.  

Un départ problématique  

Les Américains sont plutôt divisés à l’heure actuelle sur le départ de Donald Trump en cas de défaite.

Environ 41 % des répondants ne croient pas que le président quittera pacifiquement la Maison-Blanche, alors que 38 % disent qu’il le fera sans problème.

«C’est la première fois que la question est posée», signale Jean-Marc Léger. Dans un contexte particulier, les Américains portent aussi un regard attentif aux candidats pour le poste de vice-président, notamment en raison de l’âge et de l’état de santé des chefs.

Quelque 63 % des répondants veulent écouter le prochain débat entre Kamala Harris et Mike Pence. 

Menteur et raciste  

Le résultat du sondage sur les caractéristiques des deux adversaires n’est guère flatteur pour Donald Trump.

Ce dernier est vu comme un menteur (55 %), un raciste (49 %) et un misogyne (47 %), trois perceptions beaucoup plus élevées que pour Joe Biden.

Le président Trump est toutefois perçu comme étant plus dynamique (49 %) que Biden (29 %).

Enfin, Trump serait aussi, selon les répondants, un leader plus fort (47 %) que Biden (37 %).

«On le déteste ou on l’aime, c’est l’un ou l’autre. Aux États-Unis, c’est sûr que cette élection est un référendum sur Trump en premier», ajoute M. Léger, en parlant de Donald Trump.  

MÉTHODOLOGIE

Le sondage Web a été réalisé par Léger du 2 au 4 octobre 2020 auprès de 1001 Américains, âgés de 18 ans ou plus, recrutés aléatoirement afin de garantir un échantillon représentatif.

À VOIR AUSSI