/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: François Legault craint une «rupture» du système de santé

Le premier ministre supplie les Québécois de rester à la maison

Coup d'oeil sur cet article

Si les hospitalisations continuent de doubler, il y a un «risque réel de rupture» du système de santé, s’inquiète François Legault, qui supplie les Québécois de rester à la maison sans sombrer dans le négativisme.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: COVID-19: 900 nouveaux cas et sept décès supplémentaires au Québec

«Ce n’est pas le temps de se décourager. Ce n’est pas le temps d’être négatif», a déclaré en point de presse M. Legault, mercredi.

À l’instar des propos tenus la veille par le ministre de la Santé, Christian Dubé, le premier ministre demeure convaincu que les Québécois ont entre leurs mains le pouvoir de «casser cette deuxième vague».

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:

Tous les États qui ont des grandes villes comme Montréal, Chicago, Détroit, Boston et New York ont dû prendre des « décisions difficiles » en raison de nombres élevés de cas, d’hospitalisations, et de décès, a rappelé le premier ministre François Legault, mercredi, en point de presse à l’Assemblée nationale.
Photo Stevens Leblanc
Tous les États qui ont des grandes villes comme Montréal, Chicago, Détroit, Boston et New York ont dû prendre des « décisions difficiles » en raison de nombres élevés de cas, d’hospitalisations, et de décès, a rappelé le premier ministre François Legault, mercredi, en point de presse à l’Assemblée nationale.

Pour y arriver, après les «décisions difficiles» prises au cours des derniers jours, comme la fermeture des bars et des restaurants, il appartient aux citoyens de limiter leurs contacts à l’essentiel, a laissé comprendre M. Legault.

«On reste chez nous. On va à l’école, on va travailler. Mais, sinon, on reste chez nous», a-t-il insisté.

Photo Stevens Leblanc

Hospitalisations

Au cours des deux dernières semaines, le nombre d’hospitalisations reliées à la COVID-19 a carrément doublé, en passant de 168 à 409, s’est inquiété le premier ministre.

Au rythme avec lequel la transmission du virus se poursuit, si rien ne change, François Legault craint que le nombre de personnes hospitalisées continue de se multiplier pour atteindre 800 dans deux semaines, puis 1600 quatorze jours plus tard.

Photo Stevens Leblanc

Le cas échéant, le Québec se retrouvera devant un «risque réel de rupture» dans le réseau de santé.

«Ça veut dire quoi, ça? Ça veut dire des chirurgies importantes qui vont devoir être reportées, a-t-il expliqué. [...] C'est ça ma grande obsession, la grande obsession du ministre de la Santé: sauver le réseau de la santé.»

Photo Stevens Leblanc

Impossible de plaire à tous

M. Legault a aussi répondu aux critiques répétées entre autres par les partis d’opposition et certains experts, face aux mesures annoncées récemment.

«Même si on voulait essayer de plaire à tout le monde, c’est impossible, a-t-il indiqué. [...] Bien honnêtement, mon objectif, ce n’est pas d’être populaire.»

Le premier ministre a par ailleurs écarté tout scénario de fermeture des écoles.

Photo Stevens Leblanc

«La situation est critique, mais elle n'est pas désespérée», a soutenu pour sa part le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

«Il y a encore moyen de casser cette vague-là, mais ça va prendre un effort collectif majeur, a-t-il ajouté. [...] Si vous ne voulez pas qu'on ferme d'autres milieux, diminuez vos contacts à l'essentiel.»

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com