/news/currentevents
Navigation

Plaidoyer d’Éric Lapointe: La victime est démolie, selon ses proches

Coup d'oeil sur cet article

La femme qui a porté plainte contre Éric Lapointe est abasourdie par la possibilité que le chanteur s’en sorte sans peine significative après l’avoir violentée, selon ses proches.

• À lire aussi: Violence envers une femme: Éric Lapointe plaide coupable

«Elle est complètement démolie. Elle ne comprend pas pourquoi ça se termine avec une absolution, parce qu'elle était prête à témoigner dans un éventuel procès», a raconté à l’Agence QMI une femme qui connaît bien la victime, tout comme Éric Lapointe.

La défense et la Couronne ont suggéré à la cour, mercredi, qu’en échange d’un plaidoyer de culpabilité, le chanteur puisse bénéficier d’une absolution après avoir respecté une probation d'un an et qu’il verse 3000$ à un organisme, en plus de présenter ses excuses à la plaignante. La cour devrait se prononcer d’ici la fin du mois sur la proposition.  

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher au micro de Pierre Nantel sur QUB radio:    

«Elle fait des cauchemars, elle a encore peur. Elle ne bouge plus et pleure tout le temps. C'était pourtant une femme forte. Il l'a démolie. Ça donne quoi comme message aux victimes ça», a ajouté la femme, demandant à garder l’anonymat.

Une autre personne proche de la plaignante, qui a insisté aussi pour ne pas être identifiée, déplore les jeux de coulisses entre avocats qui ont mené au plaidoyer de culpabilité de la part du chanteur avec comme sentence souhaitée une simple absolution. 

  • Écoutez la chroniqueuse Anaïs Guertin-Lacroix avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

«Ce n'est pas la peine qui est pas correcte, c'est l'acte d'accusation de voies de fait simples», a indiqué ce proche, suggérant que l'événement tel que raconté par sa confidente – la plaignante – était beaucoup plus sérieux que des voies de fait simples.

«Et contrairement à ce qui a été dit devant le tribunal, elle a eu très peur. Elle continue à consulter des professionnels de la santé», a précisé ce proche, qui se dit convaincu que, malgré le plaidoyer de culpabilité, il y aura autant de fans lors des éventuels spectacles d'Éric Lapointe.

  • ÉCOUTEZ la chronique de l'ex-juge Nicole Gibeault à QUB radio:

Une ordonnance de non-publication nous empêche de dévoiler le nom de la victime ainsi que toute information permettant d'établir un lien entre celle-ci et Éric Lapointe.