/news/green
Navigation

Ottawa annonce qu'il interdira six produits de plastique

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Trudeau a choisi six produits spécifiques de plastique à usage unique qu'il entend bannir d'ici à la fin de 2021, notamment les sacs en plastique, les pailles et les ustensiles.

• À lire aussi: Les fonds marins jonchés de 14 millions de tonnes de microplastiques, selon une étude australienne

«Les Canadiens jettent environ trois millions de tonnes de plastique chaque année, soit l'équivalent de 570 sacs de poubelle remplis de plastique chaque minute, chaque jour», a illustré le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, en présentant la liste mercredi.

Il a surtout insisté sur la nécessité d’augmenter le faible taux de recyclage des produits du plastique au Canada, qui n'est pour l'heure que de 9%.    

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Les six produits qui seront interdits à compter de l’an prochain sont ceux qui sont les plus difficiles à recycler et qui contribuent à la pollution des océans.

«Il faut retirer de la circulation les produits qui ne sont pas recyclables [...] et [ils] vont être remplacés par d’autres qui le sont», a dit le ministre du Patrimoine et écologiste notoire, Steven Guilbeault, qui accompagnait M. Wilkinson lors de son point de presse à Gatineau.    

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Le Canada n’a pas encore fixé de cible immédiate pour la proportion de plastique qui devrait être recyclée. M. Wilkinson a fait valoir que des consultations doivent se faire à ce sujet en collaboration avec les provinces, mentionnant que la cible en Europe est de 90%.

Le gouvernement Trudeau s’est engagé dès juin 2019, puis en campagne électorale, à interdire les produits à usage unique du plastique d’ici la fin de 2021. Il entend aussi atteindre l’objectif de zéro déchet de plastique d’ici 2030.

Écologistes et industriels, même combat?

Le groupe environnemental Équiterre, pour lequel le ministre Guilbeault a été porte-parole, n’a pas tardé à critiquer l’annonce de mercredi. «Bannir certains produits constitue une belle avancée [...], mais on semble encore voir le recyclage comme salvateur, a commenté sur Twitter la directrice générale Colleen Thorpe. La solution est la réduction à la source. Moins on produira, moins on aura à jeter ou recycler.»

D'autres groupes écologistes, comme Greenpeace, ont adopté des positions similaires. Le Réseau Environnnement, un regroupement de spécialistes des sciences environnementales, a quant à lui proposé d'obliger à ce que les produits en plastique contiennent au moins 50% de plastique recyclé, pour favoriser sa réutilisation.

L'industrie du plastique s'est, elle aussi, retrouvée à critiquer le manque d'engagement d'Ottawa en faveur du recyclage.

«On balaie le problème sous le tapis. Le problème, ce n’est pas le plastique, c’est la gestion de fin de vie [...]. Tous ces produits-là pourraient être recyclés avec des technologies qui sont en développement», a plaidé le directeur général de l'Alliance Polymères Québec, Simon Chrétien.

Les partis d'opposition sceptiques

Les partis d'opposition, eux, attendent de voir les résultats avant d'applaudir.

«Nous sommes encouragés de voir cela, mais nous ne sommes pas certains que tout va être fait en bout de ligne. Nous devons porter attention aux détails», a affirmé le chef du NPD, Jagmeet Singh.

Même son de cloche chez les conservateurs, où on souligne l'importance d'investir dans le recyclage. «Il a été annoncé qu'on allait planter deux milliards d'arbres, puis il y a absolument zéro arbre qui a été planté. Alors on verra les promesses sur ce côté-là», a souligné le député Richard Martel, en faisant allusion à une autre promesse phare de Justin Trudeau.

«On ne peut pas être contre la vertu. [...] Sauf que c’est quelque chose qui a été annoncé depuis 2019, on est rendu en 2020 et ce sera en application en 2021», a renchéri la députée bloquiste Monique Pauzé.

Voici la liste publiée par Ottawa, mercredi, et sur laquelle les Canadiens sont appelés à se prononcer:        

  • sacs en plastique    
  • pailles    
  • bâtonnets à mélanger    
  • porte-canettes    
  • ustensiles    
  • récipients en plastique difficile à recycler