/finance
Navigation

Région métropolitaine de Québec: une progression historique du marché immobilier en septembre

En septembre, on note près de la moitié moins d’inscriptions dans le marché de la maison unifamiliale, ce qui favorise les vendeurs, selon les spécialistes.
Photo Stevens LeBlanc En septembre, on note près de la moitié moins d’inscriptions dans le marché de la maison unifamiliale, ce qui favorise les vendeurs, selon les spécialistes.

Coup d'oeil sur cet article

La région de Québec a réalisé une nouvelle hausse des ventes immobilières en septembre enregistrant même une augmentation de 72 % par rapport à la même période l’an dernier.

Au cours du dernier mois, il s’est vendu 943 propriétés dans la région métropolitaine de Québec contre 547 au cours de la même période en 2019. 

Du jamais-vu

Selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), il s’agit de la plus forte croissance jamais enregistrée dans la région. 

En septembre, on note près de la moitié moins d’inscriptions dans le marché de la maison unifamiliale, ce qui favorise les vendeurs, selon les spécialistes.
Photo Stevens LeBlanc

« Il y a vraiment un phénomène sur la région de Québec qui est en train de s’opérer », souligne Charles Brant, directeur de l’analyse du marché à l’APCIQ.

La périphérie nord s’est démarquée avec le double de transactions (108 ventes) tandis que la Rive-Sud a également connu une progression « impressionnante » du nombre de transactions (187 ventes). 

Contexte de la Covid-19

« L’économie de Québec fait que les emplois sont stables et offrent une certaine résilience par rapport à la crise. [...] Les taux d’intérêt sont tombés à des niveaux historiquement bas », a ajouté M. Brant.

En septembre, on note près de la moitié moins d’inscriptions dans le marché de la maison unifamiliale, ce qui favorise les vendeurs, selon les spécialistes.
Photo Stevens LeBlanc

Simon Lafrenière, courtier immobilier pour l’agence Via Capitale, constate un « boom exponentiel » des transactions depuis quelques mois. 

« Il y a beaucoup de gens en télétravail, ce qui a amené le report de ventes pour 2021-2022. L’inventaire ne se remplit pas au même rythme qu’à l’habitude. Aussitôt qu’on met un produit intéressant sur le marché, nous avons quatre ou cinq acheteurs actifs qui se manifestent. Bien souvent, on vend au prix demandé ou même un peu plus haut », a ajouté M. Lafrenière qui a connu un mois de septembre plus occupé qu’à l’habitude. 

L’ACTIVITÉ RÉSIDENTIELLE RÉGION MÉTROPOLITAINE DE QUÉBEC 

Septembre 2020 (par rapport à la même période en 2019)

Ventes totales : 943 (+72 %)

Inscriptions en vigueur : 4732 (-37 %)

Nouvelles inscriptions : 1206 (-4 %)

Volume des ventes : 292 M$ (+95 %)

VARIATION DU PRIX MÉDIAN PAR MARCHÉ

Unifamiliale : 282 500 $ (+9 %)

Délai de vente : 106 jours (-19 jours)


Copropriété : 201 500 $ (+7 %)

Délai de vente : 144 jours (-10 jours)


Plex (2-5 logements) : 340 000 $ (+11 %)

Délai de vente : 108 (-2 jours)