/news/coronavirus
Navigation

Formations des ambulanciers: un risque de propagation «aberrant», prévient un syndicat

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère de la Santé du Québec «joue avec le feu» en relançant le programme de formation continue pour les ambulanciers qui risque de favoriser la propagation de la COVID-19, soutient un syndicat.

«Il est irresponsable de réunir dans une même salle plusieurs intervenants de première ligne ne travaillant pas tous dans les mêmes établissements. Cette prise de risque nous semble particulièrement inconsciente dans les zones rouges et oranges», a affirmé la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec, par communiqué, jeudi.

Affilié à la FTQ, ce syndicat indique que cette décision de reprendre les formations a été prise par la Direction nationale des soins préhospitaliers d'urgence du ministère de la Santé.

Ce geste a été qualifié d’«aberrant» par la Fraternité qui considère qu’il s’agit de «rassemblements à haut risque de transmission» de la COVID-19.

«La deuxième vague d'une pandémie mondiale n'est pas le moment idéal pour rattraper le retard, parfois immense, qui existe en matière de formation des paramédics au Québec. Laissons passer les moments critiques avant de mettre sur pied des activités de formation qui mettent inutilement les paramédics et, indirectement, la population en danger», a ajouté Benoit Cowell, président de la Fraternité.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com