/entertainment/movies
Navigation

Le film L’Arracheuse de temps bientôt en tournage

Le film L’Arracheuse de temps bientôt en tournage
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le cinéaste Francis Leclerc amorcera mardi le tournage de son prochain film, L’Arracheuse de temps, une adaptation cinématographique d’un conte de Fred Pellerin qui réunira à l’écran Jade Charbonneau, Pier-Luc Funk et Céline Bonnier. 

Michèle Deslauriers, Geneviève Schmidt, Émile Proulx-Cloutier et Marc Messier font aussi partie de la distribution du troisième film inspiré de l’univers fantastique du conteur Fred Pellerin. Rappelons que les deux premiers longs métrages, Babine et Ésimésac, avaient été réalisés par Luc Picard. 

En entrevue au Journal, Francis Leclerc (Un été sans point ni coup sûr) souligne que même si elle se déroule il y a un siècle, l’histoire de L’Arracheuse de temps est plus actuelle que jamais. Le film mettra en scène une grand-mère usée par la maladie qui tente de convaincre son petit-fils de 11 ans que la mort n’existe pas. Elle lui racontera les aventures de sa jeunesse à Saint-Élie-de-Caxton, en 1927, alors qu’elle avait tenté d’éliminer la mort dans le village.

« C’est un film sur la peur de la mort, résume Leclerc qui avait déjà collaboré avec Pellerin pour le scénario de son long métrage précédent, Pieds nus dans l’aube.

« Cette peur de la mort, on l’a tous en ce moment en 2020 avec la pandémie. C’est fabuleux de travailler sur une histoire qui fait autant écho sur ce qui se passe en ce moment. »

Un autre regard

Fred Pellerin, qui avait écrit ce conte en 2007 à la suite du décès de son père, se réjouit quant à lui de voir son univers être porté à l’écran pour une troisième fois, mais cette fois-ci à travers le regard d’un autre cinéaste. 

« Ce qui est nouveau avec L’Arracheuse de temps par rapport aux deux films précédents, c’est qu’on va voir pour la première fois la grand-mère raconter son histoire au petit Fred, indique le conteur. Le public va donc voir l’histoire que le petit Fred s’imagine. Je crois que ça va nous permettre d’être plus éclaté et d’aller plus loin dans le conte, la magie et le fantastique. » 

Le tournage de L’Arracheuse de temps aura lieu cet automne à Saint-Armand, dans les Cantons-de-l’Est. Un second bloc de tournage est prévu au printemps prochain, à Montréal. Le film devrait prendre l’affiche à la fin 2021.