/sports/hockey/canadiens
Navigation

Les Blackhawks, eux, tenaient à Crevier

Les Blackhawks étaient très heureux de voir que le Canadien acceptait de leur échanger le 188e choix au total pour mettre la main sur Louis Crevier, mercredi.
Photo Roger Gagnon Les Blackhawks étaient très heureux de voir que le Canadien acceptait de leur échanger le 188e choix au total pour mettre la main sur Louis Crevier, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien n’a sélectionné aucun des 12 joueurs du Québec repêchés mardi et mercredi, et ce, même s’ils ont eu plus d’une occasion de le faire. Bien malgré lui, le défenseur Louis Crevier a été la goutte qui a fait déborder le vase pour les gens qui critiquent la direction du Tricolore de ne pas repêcher assez de Québécois. Chose certaine, les Blackhawks de Chicago s’en sont frotté les mains. 

• À lire aussi: Joueurs québécois: Timmins se défend

• À lire aussi: «Certains Québécois avaient d'autres priorités» – Maxim Lapierre

Rappel des faits: le Canadien n’avait toujours pas pigé au Québec lorsqu’est arrivé son dernier choix du repêchage, le 188e de la septième ronde. Plutôt que de repêcher, le Tricolore a envoyé son choix aux Hawks en retour d’une sélection de septième tour en 2021. Avec cette sélection, Chicago a repêché le géant des Saguenéens de Chicoutimi.

«Je peux te dire que j’étais super excité, tout comme l’ensemble des gars, quand on a fait l’acquisition du choix du Canadien, a mentionné le recruteur au Québec des Blackhawks, Alexandre Rouleau. J’étais surpris de voir qu’il était encore disponible en septième ronde et ça faisait un bout que je tapais du pied et que je commençais à avoir le moral dans les talons. C’est un gars en qui je crois beaucoup et je ne voulais pas qu’on se le fasse voler. Il a connu une progression extraordinaire.»

Rouleau refuse de prétendre qu’il est directement à l’origine de la transaction, mais il assure que les Blackhawks pensaient le sélectionner depuis un certain moment.

«Ça faisait longtemps qu’on voyait que son nom était libre, mais on avait pris un défenseur en cinquième ronde (Isaak Phillips) et on s’est donc tourné vers un attaquant au sixième tour (Chad Yetman). Après, on n’avait plus de choix, mais l’état-major était assez confiant que c’était un gars avec qui on voulait travailler et c’est pourquoi on est allé le chercher.»

Beau potentiel

Pour le recruteur, le potentiel encore inexploité de Crevier en faisait un espoir attrayant pour l’organisation.

« l est évidemment encore très tôt et il y a beaucoup d’eau à couler sous les ponts, mais je pense que Louis peut devenir un défenseur difficile à affronter, un peu comme il l’est en ce moment avec les Saguenéens. Il ne sera peut-être pas utilisé contre les meilleurs trios dans la LNH, mais il peut devenir un joueur utile en désavantage numérique et que les entraîneurs n’auront pas peur d’utiliser. »

Simoneau y a cru

Avant de voir les Hawks transiger avec le CH pour le choix 188 et ensuite réclamer Crevier, l’attaquant des Voltigeurs de Drummondville Xavier Simoneau vivait d’espoir. Ignoré lors du repêchage de 2019, il croyait en ses chances d’entendre son nom cette année et il avait le sentiment que le 188e joueur sélectionné en 2020 serait lui.

Les Blackhawks étaient très heureux de voir que le Canadien acceptait de leur échanger le 188e choix au total pour mettre la main sur Louis Crevier, mercredi.
Photo Pascal Huot

«Honnêtement, j’y ai cru. Quand j’ai vu que c’était leur tour et qu’ils n’avaient pas repêché de Québécois, je me suis dit qu’ils allaient peut-être y aller avec moi. Quand ils ont échangé leur choix à Chicago, ça m’a fait de quoi un peu. Je suis déçu, mais en même temps, ils ont des décisions à prendre», a-t-il mentionné hier au bout du fil.

Le capitaine des Voltigeurs entame sa quatrième saison avec les Voltigeurs. À 5 pi 7 po et 174 lb, il est évident que sa taille fait peur aux formations de la LNH, mais il n’a pas l’intention de s’en faire outre mesure avec ce que pensent de lui les dépisteurs.

«Je ne veux pas nécessairement leur prouver qu’ils ont tort. Je veux jouer comme j’ai toujours joué. J’ai confiance en moi et je vais sûrement me faire payer une petite traite un moment donné», lance-t-il en riant.

Les 12 Québécois ignorés par le Tricolore     

HENDRIX LAPIERRE

Centre | Saguenéens de Chicoutimi | 22e choix au total par les Capitals de Washington 

Lapierre était considéré comme un espoir du top 10 en début de saison, mais les nombreuses blessures l’ont fait chuter. Il assure être de retour à 100% depuis qu’on a découvert que ce qu’on croyait être des commotions cérébrales était plutôt des problèmes aux vertèbres cervicales.  

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 16e

Son choix: Kaiden Guhle 

JACOB PERREAULT

Ailier droit | Sarnia | 27e choix au total par les Ducks d’Anaheim 

On se permet d’inclure Perreault, même s’il a quitté le Québec depuis quelques années et qu’il joue dans la Ligue de l’Ontario (LHO). Le fils de Yanic a tout de même passé quelques années dans la région de l’Estrie avant que son père n’accepte le poste d’entraîneur au développement des joueurs avec les Blackhawks de Chicago. Son fils est un marqueur naturel. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 16e 

Son choix: Kaiden Guhle 

MAVRIK BOURQUE

Centre | Shawinigan | 30e choix au total par les Stars de Dallas 

Un attaquant à l’éthique de travail irréprochable et aux qualités de leader qui ne mentent pas. Trevor Timmins a mentionné avoir tenté de s’avancer, à la fin de la première ronde, pour repêcher un Québécois, mais que ses deux choix de deuxième tour (47 et 48) étaient trop loin. On soupçonne que le CH avait l’œil sur lui. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 16e 

Son choix: Kaiden Guhle 

THOMAS BORDELEAU

Centre | Université du Michigan | 38e choix au total par les Sharks de San Jose 

Prétendre que Bordeleau aurait pu être le choix du CH au 16e rang serait de la mauvaise foi. Le jeune Canado-Américain était davantage classé comme un choix de fin de premier tour ou début de second. Néanmoins, avec ses trois choix de deuxième ronde, le CH aurait pu s’avancer pour le sélectionner. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: en s’avançant en 2e ronde 

JÉRÉMIE POIRIER

Défenseur | Saint-Jean | 72e choix au total par les Flames de Calgary 

Le défenseur Poirier était classé parmi les espoirs de premier tour, mais a finalement glissé jusqu’au 72e rang de la troisième ronde. Le potentiel offensif y est, mais le jeune arrière gaucher devra travailler sur ses importantes lacunes en défensive s’il désire jouer au prochain niveau.  

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 57e 

Son choix: Rang de sélection échangé à Tampa Bay 

WILLIAM VILLENEUVE

Défenseur | Saint-Jean | 122e choix au total par les Maple Leafs de Toronto 

Le coéquipier de Jérémie Poirier avec les Sea Dogs de Saint-Jean a terminé la saison 2019-2020 avec 58 points en 64 parties. Un défenseur droitier de 6 pi 1 po et 175 lb qui devra ajouter un peu de chair autour de l’os et qui peut être classé dans la catégorie des projets. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 98e, 102e ou 109e

Son choix: 98e choix échangé; Jack Smith (102e) et Blake Biondi (109e) réclamés

ELLIOT DESNOYERS

Ailier gauche | Halifax | 135e choix au total par les Flyers de Philadelphie 

Desnoyers a passé ses deux premières saisons avec les Wildcats de Moncton avant de se joindre aux Mooseheads de Halifax, cette année, pour boucler la transaction qui a fait passer Benoit-Olivier Groulx et Jared McIsaac à Moncton en 2019-2020. Un joueur qu’on croit prêt à exploser offensivement à sa troisième saison junior. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 124e

Son choix: Sean Farrell 

WILLIAM DUFOUR

Ailier droit | Drummondville | 152e choix au total par les Islanders de New York 

Ancien sixième choix au total du repêchage de la LHJMQ, Dufour a démontré de belles choses en deuxième moitié de saison l’an dernier après être passé des Saguenéens de Chicoutimi aux Voltigeurs de Drummondville. Ailier imposant (6 pi 3 po et 200 lb), il a inscrit 18 buts en 28 matchs pour conclure la saison. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 136e 

Son choix: Jakub Dobes

LUCAS MERCURI

Centre | Des Moines | 159e choix au total par les Hurricanes de la Caroline 

Natif de LaSalle, Mercuri est un produit du Québec qui a opté pour la voie des collèges américains. Après deux saisons midget AAA avec les Grenadiers de Châteauguay, il a pris la route du sud pour y disputer deux saisons au niveau Prep school aux États-Unis. Il devrait se joindre à l’Université du Massachusetts en 2021-2022. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 136e 

Son choix: Jakub Dobes

RÉMI POIRIER

Gardien | Gatineau | 185e choix au total par les Stars de Dallas 

Poirier a été le deuxième Québécois sélectionné par les Stars après Mavrik Bourque au premier tour. Le gardien de 19 ans possède un physique imposant (6 pi 2 po et 216 lb) et les Olympiques de Gatineau miseront beaucoup sur lui, cette saison, lorsque la jeune équipe éprouvera des difficultés. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 171e 

Son choix: Alexander Gordin 

LOUIS CREVIER

Défenseur | Chicoutimi | 188e choix au total par les Blackhawks de Chicago 

Crevier est un défenseur format géant de 6 pi 8 po et 216 lb qui se démarque par son jeu défensif. Il est utilisé contre les meilleurs trios adverses par l’entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner: 188e 

Son choix: Rang de sélection échangé à Chicago

DEVON LEVI

Gardien de but | Carleton Place Canadians | 212e choix au total par les Panthers de la Floride 

Levi est un Québécois qui a décidé d’aller jouer au sud de la frontière. Il a passé la dernière saison dans la CCHL plutôt que de se rapporter à l’Armada de Blainville-Boisbriand, qui détient ses droits et, ainsi, perdre son admissibilité à la NCAA. Il a une entente verbale avec l’Université Northeastern. 

Rang où le CH aurait pu le sélectionner : 188e 

Son choix : Rang de sélection échangé à Chicago

Autres joueurs de la LHJMQ ignorés par le CH    

Dawson Mercer
(18e choix au total par les Devils du New Jersey) 

Justin Barron
(25e choix au total par l’Avalanche du Colorado) 

Vasily Ponomarev
(53e choix au total par les Hurricanes de la Caroline) 

Egor Sokolov
(61e choix au total par les Sénateurs d’Ottawa) 

Lukas Cormier
(68e choix au total par les Golden Knights de Vegas) 

Thimo Nickl
(104e choix au total par les Ducks d’Anaheim) 

Ryan Francis
(143e choix au total par les Flames de Calgary) 

Raivis Ansons
(149e choix au total par les Penguins de Pittsburgh) 

Philippe D’Aoust
(158e choix au total par les Sénateurs d’Ottawa) 

Adam Raska
(201e choix au total par les Sharks de San Jose)