/entertainment/stage
Navigation

Trois projets réconfortants pour le Théâtre Périscope

Coup d'oeil sur cet article

Avec la fermeture des salles de spectacles imposée par le gouvernement, le Théâtre Périscope propose trois projets pour le mois d’octobre. Des projets réconfortants. 

Freinée à mi-parcours, la pièce Le Pommetier, qui se déroulait devant quelques spectacteurs, dans l’autobus jaune de la compagnie Ubus théâtre, vivra d’une toute autre façon. 

«Le murmure du Pommetier – une œuvre sonore singulière lumineuse et bienveillante» donnera la parole au public, aux créateurs et à des travailleurs de l’ombre. 

Cette compilation de paroles, de réflexions et de musiques sera disponible pour écoute, à partir du 13 octobre, sur le site internet du Théâtre Périscope. 

Il sera aussi possible d’accéder à cette œuvre par les réseaux sociaux du Périscope, de Ubus Théâtre et de Pupulus Mordicus.

Le 13 octobre, à 16h, Marie-Hélène Gendreau, directrice artistique du Périscope, invite le public à une causerie virtuelle, où elle parlera de création de théâtre. Cette activité se déroulera à l’occasion des Journées de la culture. C’est gratuit et il faut réserver sa place à l’adresse https://lepointdevente.com/billets/causerie.

Le Périscope ramène aussi à la vie l’initiative Au creux de l’oreille où des artistes téléphonent à des gens pour leur lire des extraits de textes. 

Ce projet permettra à 120 nouvelles personnes, entre le 14 octobre et le 14 novembre, de se faire faire la lecture durant une vingtaine de minutes. Le coût est de 15$ et il permet de rémunérer les artistes-lecteurs participants. On peut réserver sa case horaire sur le site theatreperiscope.qc.ca.