/news/politics
Navigation

Paul St-Pierre Plamondon élu chef du Parti québécois

Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

Coup d'oeil sur cet article

Paul St-Pierre Plamondon s’est engagé à rebâtir un Parti québécois (PQ) «à la croisée des chemins» vendredi, quelques minutes après son élection à titre de nouveau chef de la formation souverainiste.

• À lire aussi: Paul St-Pierre Plamondon pas pressé de se faire élire député

L’avocat de 43 ans est devenu le 10e chef du PQ lors d’une soirée électorale qui se déroulait à huis clos à la permanence du parti en raison de la crise sanitaire. L’événement était diffusé en ligne sur Facebook et YouTube.  

Celui que l’on surnomme «PSPP» a obtenu 56,02% des voix au 3e tour de scrutin, devant Sylvain Gaudreault, qui a finalement récolté 43,98%. L’humoriste Guy Nantel a terminé au deuxième round avec 23,32%, tandis que l’historien Frédéric Bastien a été éliminé au premier tour avec 10,03%.  

Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

À titre de comparaison, Jean-François Lisée l’avait emporté avec 50,63% des voix au second tour en 2016. Candidat à ce même scrutin, M. St-Pierre Plamondon avait alors récolté un peu plus de 6% des voix.  

  • Écoutez l'entrevue du député du Parti québécois Sylvain Gaudreault avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Renouveau

Dans son discours d’acceptation, le nouveau chef péquiste a mis l’accent sur la nécessité de rebâtir le Parti québécois. Dans cette course, estime-t-il, «le parti était à la croisée des chemins, jouait littéralement son avenir. “Les membres étaient confrontés à deux options: celle de la continuité ou celle du changement. Ce soir, les membres ont tranché; ce sera le changement, le renouveau et l’esprit d’aventure qui animer[ont] le Parti québécois au cours des prochaines années.”»

Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

«C’est le temps de recommencer à s’unir, de recommencer à rêver. C’est le temps de recommencer à y croire», a-t-il lancé aux militants à l’écoute. 

Le nouveau chef a également tendu la main à ses trois adversaires dans la course. Paul St-Pierre Plamondon a vanté le plan en environnement de Sylvain Gaudreault, les stratégies constitutionnelles de Frédéric Bastien et le talent de vulgarisateur de Guy Nantel.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Défi 

Tout un défi attend le nouveau leader souverainiste, alors que sa formation a essuyé le pire score de son histoire aux dernières élections et compte désormais neuf élus sur les banquettes de l’opposition à l’Assemblée nationale.  

D’ailleurs, l’avocat de formation n’entend pas tenter de se faire élire avant les prochaines élections générales. «Ma mission comme chef extraparlementaire, c’est de rebâtir le camp du "oui", c’est le nom de mon livre, en allant chercher des candidats de qualité, en allant chercher des bénévoles et en allant chercher des fonds», a-t-il illustré.   

Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

Il devra donc choisir un nouveau chef parlementaire. Le député Pascal Bérubé, qui assurait l’intérim depuis deux ans, a tiré sa révérence vendredi soir. Récemment, le député de Matane-Matapédia n’avait toutefois pas rejeté l’idée de reprendre le collier au besoin. 

PSPP s’engage également à demeurer en poste, peu importe le résultat du prochain scrutin électoral, alors que les chefs péquistes se sont succédé ces dernières années. «Le Parti québécois a besoin de stabilité. On sait dans quoi on s’embarque et on va donner au parti cette stabilité-là», a-t-il lancé en référence à sa conjointe, présente à ses côtés.   

La course à la chefferie n’a toutefois pas attiré beaucoup de nouveaux militants au PQ: 35 837 membres avaient le droit de voter pour le nouveau chef, et seulement 25 515 membres s’en sont prévalus. En 2016, le parti pouvait se vanter d’avoir 73 236 membres en règle le soir de l’élection de Jean-François Lisée.  

Parmi ceux qui ont pu élire le nouveau chef, 1196 personnes s’étaient inscrites sous le statut de sympathisant, une nouveauté cette année afin de permettre de participer sans prendre officiellement sa carte de membre.  

Ce qu’ils ont dit       

Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

«Militants et militantes, quoi qu’il advienne, on a le devoir de rester unis. La cause qui nous rassemble est plus forte que les intérêts individuels de chacun. Le Parti québécois, c’est le dépositaire de ce désir de liberté de notre nation.»

– Sylvain Gaudreault


Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

«On va renouer avec le pays, on va en parler, on va convaincre des gens. Parce qu’on ne peut pas éternellement être condamnés à demander la permission d’exister, à être éternellement sur le déclin linguistique et à espérer des miettes de reconnaissance d’un pays qui n’est pas le nôtre.»

– Paul St-Pierre Plamondon


Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

«Je me suis lancé dans cette course pour travailler à faire en sorte que nous puissions revenir à nos succès d’antan, pour que nous puissions renouer avec notre ancienne grandeur.»

– Frédéric Bastien


Parti Quebecois New Leader 20201009
Photo Pool La Presse Canadienne

«Je peux vous assurer que quand on est humoriste, être gérant d’estrade quand on regarde les politiciens, c’est facile. Mais quand vient le temps de s’asseoir devant une feuille blanche et de se dire ‘‘maintenant, c’est moi qui me présente, qu’est-ce que je veux faire pour le pays, qu’est-ce que je veux faire pour le bien commun?’’, c’est tout un défi.»

– Guy Nantel