/weekend
Navigation

50 ans de Led Zeppelin III: l’exploration de nouvelles sonorités

Led Zeppelin
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Moins d’un an après avoir dominé les palmarès anglais, américain et canadien, avec leur deuxième album, Robert Plant, Jimmy Page, John Paul Jones et John Bonham récidivaient avec Led Zeppelin III. 

Lancé le 5 octobre 1970, Led Zeppelin, qui a 50 ans, est un album charnière dans la carrière de la formation britannique. 

Un opus sur lequel on retrouve les titres Immigrant Song, Celebration Day et Since I’ve Been Loving You et aussi des pièces, comme Friends, Gallows Pole, Tangerine et That’s The Way, où le quatuor élargit son spectre musical en explorant des sonorités folk, acoustiques et psychédéliques.

Une approche qui a pris forme lorsque le quatuor s’est installé dans un chalet dans la région montagneuse de Snowdonia, à Wales, au Royaume-Uni, où Robert Plant allait en vacances, avec sa famille. Un endroit sans électricité ni eau courante.

Led Zeppelin s’est réuni à cet endroit à la suite d’une longue tournée nord-américaine de 28 spectacles en mars et en avril 1970. Le quatuor souhaitait, à ce moment-là, amorcer un changement de direction musicale. 

Départ canon

Led Zeppelin III démarre en vigueur avec le titre Immigrant Song. Une chanson de 2 minutes 26 secondes sur laquelle on retrouve tout l’ADN de Led Zeppelin. Les cris stridents de Robert Plant, les riffs de guitare de Jimmy Page, la basse de John Paul Jones et la cadence du batteur John Bonham. Un titre qui fait référence à l’invasion des Vikings en Angleterre.

Friends, la deuxième pièce de l’album de 43 minutes, dévoile des sonorités acoustiques de Led Zeppelin. Des sonorités qui sont présentes sur la totalité de la deuxième face de l’album avec les titres Gallows Pole, Tangerine, That’s The Way, Bron-Yr-Aur et Hats Off to (Roy) Harper

Lancé le 5 octobre en Amérique du Nord et le 23 octobre au Royaume-Uni, Led Zeppelin III sera numéro un au Royaume-Uni, en Australie, en Autriche, au Canada et aux États-Unis. La diversité de styles dans cet opus a permis à la formation de grandir et de préparer l’immense Led Zeppelin IV sur lequel on retrouve Stairway to Heaven.