/lifestyle/techno
Navigation

Apple lance son premier iPhone avec la 5G

Coup d'oeil sur cet article

« C’est le début d’une nouvelle ère », a annoncé Tim Cook, le patron d’Apple, pour marquer l’entrée très attendue des iPhone dans la 5G, la nouvelle génération de téléphonie mobile ultrarapide, qui prend son envol en Asie et dans le monde. 

Le géant américain de l’électronique et des technologies a lancé mardi les iPhone 12, lors d’une présentation à grand renfort de mises en scène et musiques dramatiques, en ligne et sans public, pandémie de COVID-19 oblige.

Plus d’un an après ses deux rivaux Samsung et Huawei, Apple va commercialiser sa première gamme de téléphones intelligents avec la 5G, à des prix de base allant de 699 à 1099 dollars.

Elle se décline avec les iPhone 12 et 12 mini, qui pourront être commandés dès vendredi, et les iPhone 12 Pro et 12 Pro Max, prévus pour novembre.

L’iPhone 12 comporte « plus de bandes passantes 5G que n’importe quel autre téléphone intelligent », a affirmé Arun Mathias, un vice-président du groupe californien.

Les modèles américains pourront même utiliser les ondes dites « millimétriques », ultras puissantes (mais couvrant des zones précises et limitées).

« Nous avons réalisé des tests 5G avec plus de 100 opérateurs dans 30 régions et les vitesses observées sont impressionnantes », a-t-il poursuivi. « Dans des conditions idéales, nous avons mesuré des vitesses supérieures à 4 gigabits par seconde (Gb/s), et jusqu’à 1 Gb/s dans des conditions typiques ».

« C’est le plus important nouveau cycle de produits pour Apple depuis l’iPhone 6 en 2014 », a réagi l’analyste Dan Ives, de Wedbush Securities.

Malgré ces annonces, le titre d’Apple dévissait de près de 3% à Wall Street, après avoir grimpé lundi grâce à l’anticipation de la nouvelle.

La pièce manquante du puzzle 5G

« Apple va faire plus pour la 5G que la 5G ne va faire pour les nouveaux iPhone », a commenté sur Twitter Thomas Husson, vice-président du cabinet Forrester.

Car la 5G, loin de bouleverser le quotidien pour l’instant, n’est pas encore un argument de vente aux États-Unis ou en Europe.

Mais la marque à la pomme était attendue comme le Messie par l’industrie. Son entrée en scène signale que la technologie ne peut plus se contenter de déploiements décousus: c’est le moment pour les opérateurs de mettre les bouchées doubles.

« Jusqu’à présent, la plupart des gens étaient attentistes », a relevé Hans Vestberg, le patron de Verizon, présent à l’évènement marketing pour annoncer que l’opérateur américain allait déployer son réseau 5G à l’échelle des États-Unis, afin de couvrir 200 millions de personnes dans 1 800 villes.

« La 5G vient de prendre corps », a-t-il ajouté.

Dans les zones couvertes, les utilisateurs constatent la différence sur le téléchargement des contenus, plus rapide. À terme, les nouvelles infrastructures de télécommunications auront des applications dans des domaines aussi variés que les véhicules autonomes, la réalité augmentée ou encore la santé connectée.

Aux États-Unis et en Europe, les infrastructures ont pris du retard, notamment à cause de la guerre commerciale entre Washington et Pékin, l’équipementier chinois Huawei étant leadeur du secteur.

En Asie, en revanche, les grandes villes chinoises ont la 5G et 90 % de la population sud-coréenne habite dans des zones desservies, selon Futuresource.

Stratégie

Le cabinet prévoit que les ventes de téléphones intelligents avec la 5G dans le monde vont passer de 145 millions de combinés en 2020 à 303 millions en 2021, et 515 millions en 2022.

De l’iPhone SE sorti au printemps — un modèle d’entrée de gamme à 400 dollars — à l’iPhone Prox Max et son écran de 6,7 pouces (17 cm) à partir de 1 100 dollars, Apple joue sur tous les tableaux.

La firme de Tim Cook pourrait écouler plus de 75 millions d’iPhone 12, selon Dan Ives, qui estime que plus d’un tiers des 950 millions d’iPhone en circulation dans le monde, soit 350 millions d’appareils, ont des chances d’être remplacés par un modèle plus récent dans les mois qui viennent.

Les prix sont alignés sur ceux des modèles précédents et des concurrents. « Apple a tenu compte de la situation de nombreux consommateurs en 2020 avec la crise sanitaire », note Stephen Mears de Futuresource. « Les prix raisonnables des iPhone 12 ne poseront pas de problèmes à la majorité de leurs clients ».

La marque à la pomme a sorti une nouvelle version de son enceinte connectée: le HomePod mini, équipé de l’assistant vocal Siri, sera vendu à partir de 99 dollars, et donnera l’impression que « l’iPhone et l’enceinte sont physiquement connectés entre eux », a promis Tim Cook.