/news/politics
Navigation

Legault exclut déjà une conclusion du rapport attendu cet automne

Coup d'oeil sur cet article

Le Groupe d’action contre le racisme dirigé par les ministres Nadine Girault et Lionel Carmant n’a pas encore remis son rapport que la possibilité d’y reconnaître une forme de racisme systémique au Québec est déjà exclue par François Legault.

• À lire aussi: Joyce Echaquan ciblée par des propos racistes sur les réseaux sociaux

• À lire aussi: Joyce n’est pas la seule victime

C’est ce qu’a clairement indiqué le premier ministre, lorsque questionné à ce sujet, mardi.

« Je ne m’attends pas à ce que le Groupe [d’action contre le racisme], pour avoir discuté avec eux autres, arrive à cette conclusion-là », a prévenu M. Legault. 

  • Écoutez l'entrevue du ministre responsable des Affaires autochtones Ian Lafrenière avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Lors de l’annonce de la création du comité, en juin dernier, le premier ministre avait donné trois mois aux sept élus caquistes qui en font partie pour suggérer des actions afin de lutter contre le racisme.

François Legault, qui avait dès lors cherché à éviter de parler de racisme systémique, s’était notamment montré intéressé à s’attaquer au taux de chômage trop élevé chez les minorités visibles.

Vérification faite auprès du cabinet du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, il est toujours prévu que le groupe des sept remette son rapport cet automne.  

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau sur QUB radio:    

« la meilleure approche »

Malgré ce qu’en pense le premier ministre Justin Trudeau, François Legault persiste à croire que « ce serait une erreur » de reconnaître le racisme systémique. 

« Mon rôle comme premier ministre du Québec, c’est de rassembler les Québécois, d’agir enfin », a-t-il expliqué.

« Pour moi, c’est ça la meilleure approche », a-t-il fait valoir en rappelant que les avis sont partagés sur cette question au sein de la population.

Lors de la période des questions à la Chambre des communes, la semaine dernière, Justin Trudeau a déclaré que le décès tragique de Joyce Echaquan dans un hôpital de Lanaudière est un « autre exemple de racisme systémique qui est tout simplement inacceptable au Canada ».

Les membres du Groupe d’action contre le racisme   

  • Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux   
  • Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie    
  • Ian Lafrenière, ex-policier et ministre responsable des Affaires autochtones   
  • Sylvie D’Amours, ex-ministre responsable des Affaires autochtones   
  • Denis Lamothe, ex-policier et adjoint parlementaire du ministre responsable des Affaires autochtones   
  • Christopher Skeete, adjoint parlementaire du premier ministre pour les relations avec les Québécois d’expression anglaise   
  • Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac            
Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.