/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19 pourrait aussi rendre sourd

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Une perte auditive soudaine et permanente, bien que rare, pourrait être liée à la COVID-19 chez certaines personnes, préviennent des médecins en signalant « le premier cas » britannique dans la revue BMJ Case Reports. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

À la pléthore de symptômes de la COVID-19, s’ajouterait, selon eux, cet effet secondaire possible de l’infection.

« Malgré la littérature considérable sur la COVID-19 et les divers symptômes associés au virus, il y a un manque de discussion sur la relation entre la COVID-19 et l’audition », déplorent ces spécialistes.

Ils préconisent un dépistage de la perte auditive en milieu hospitalier, y compris en soins intensifs où on peut facilement passer à côté, pour permettre un traitement rapide avec des stéroïdes qui offre les meilleures chances de récupérer l’audition.

Jusqu’à présent, seuls quelques autres cas associés à la COVID-19 ont été signalés, et aucun au Royaume-Uni, selon ces spécialistes.

Une perte auditive soudaine est fréquemment observée par les spécialistes de l’oreille, du nez et de la gorge (ORL), avec environ 5 à 160 cas pour 100 000 personnes chaque année. Les causes ne sont pas claires, mais ce déficit sensoriel peut être dû par exemple à un vaisseau bouché, mais aussi faire suite à une infection virale, comme la grippe, les virus herpès ou le cytomégalovirus.

Les auteurs décrivent le cas d’un homme de 45 ans souffrant d’asthme traité pour COVID-19 dans leur hôpital.

Mis sous respirateur en soins intensifs, car il avait du mal à respirer, il a commencé à aller mieux après son traitement (remdesivir, stéroïdes intraveineux et un échange thérapeutique de plasma sanguin...).

Une semaine après le retrait du tube respiratoire et sa sortie de réanimation, il a remarqué une sensation anormale de sonnerie (marque d’un acouphène) dans son oreille gauche suivie d’une perte auditive soudaine.

À l’examen, ses conduits auditifs n’étaient ni obstrués, ni enflammés et ses tympans intacts. Un test auditif a confirmé une perte d’audition de l’oreille gauche dont il ne s’est que partiellement rétabli après un traitement à base de corticoïdes.

D’autres causes possibles, comme la grippe, le VIH ou la polyarthrite rhumatoïde (une forme de rhumatisme) ayant été écartés, les médecins ont conclu que sa déficience auditive était associée à la COVID-19, indique la revue.

Le premier cas de perte auditive mentionnant la COVID-19 seul a été signalé en avril 2020 en Thaïlande.

Le SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19, qui se lie à un type particulier de cellules tapissant les poumons, a été récemment trouvé dans des cellules similaires dans l’oreille. Ce virus génère également une réaction inflammatoire et une augmentation de substances (des cytokines) qui ont été impliquées dans la perte d’audition, expliquent les auteurs.