/finance/business
Navigation

La fondue réinventée par un Beauceron

Fondussimo a vendu près de 10 000 unités depuis son lancement, en 2018, dont 5000 en 2020. L’entreprise prévoit vendre 5000 unités additionnelles d’ici la fin de l’année.
Photo courtoisie Fondussimo a vendu près de 10 000 unités depuis son lancement, en 2018, dont 5000 en 2020. L’entreprise prévoit vendre 5000 unités additionnelles d’ici la fin de l’année.

Coup d'oeil sur cet article

Un concepteur québécois révolutionne notre façon de manger de la fondue avec une innovation brevetée qui élimine les fourchettes emmêlées et les aliments échappés dans le bouillon.

Dany Bernard, natif de la Beauce, a mis au point le Fondussimo, un poêlon électrique doté d’un système de paniers amovibles.  

«L’idée est venue lors d’un souper entre amis. J’ai entendu les commentaires autour de la table et j’ai conçu ce produit-là. C’est quelque chose d’avoir l’idée, mais d’aller de l’avant par la suite, c’est là que commence le défi», a fait part M. Bernard, concepteur.  

Dany Bernard, le créateur de Fondussimo
Photo courtoisie
Dany Bernard, le créateur de Fondussimo

Les premiers dessins et les prototypes ont été développés à partir de la fin 2016. En juillet dernier, l’homme d’affaires a officiellement obtenu son brevet, après plus de 150 000$ d’investis dans le projet. 

«À la base, je voulais trouver des solutions pour régler les irritants comme lorsqu’on échappe de la nourriture dans le caquelon ou que quelqu’un part avec notre fourchette parce qu’il s’est trompé. On se reconnaît tous là-dedans», a-t-il poursuivi.  

De la variété

Cette innovation permet également de cuire une plus grande variété d’ingrédients, selon lui. Plusieurs recettes ont été développées par une créatrice culinaire spécialement pour l’utilisation du Fondussimo.  

«On peut faire cuire des pâtes, du risotto, du pad thaï, des ramens, de la paëlla mexicaine», énumère M. Bernard, dont l’entreprise est située à Saint-Victor.  

Jusqu’à présent 10 000 unités ont été vendues. L’assemblage est réalisé ici à partir de pièces qui proviennent à 50% de l’international et à 50% du Québec.  

«On distribue au Québec pour l’instant. Je vise Amazon dans les prochaines semaines. Pour les exportations, on parle de fin 2020, début 2021 vers les États-Unis. On a commencé à regarder le marché européen aussi, mais avant d’élargir, on veut aller chercher le Canada. On veut être capable de fournir nos détaillants. On va aller à l’international étape par étape», a ajouté M. Bernard. 

«Au Québec, on est vraiment fort sur la fondue. C’est un plat qui est très populaire, surtout quand le froid s’installe», a-t-il poursuivi.  

Le Fondussimo, vendu au coût de 164.99$, est disponible chez Doyon Després, Ameublements Tanguay et chez plusieurs détaillants indépendants. Il est également possible de se procurer l’appareil sur le site internet de Fondussimo.  

L’objectif de M. Bernard est de doubler les ventes au cours de la prochaine année.