/news/provincial
Navigation

Lévis: vers un gel des taxes en 2021

Gilles Lehouillier, Maire de Lévis
Photo Stevens LeBlanc Gilles Lehouillier, Maire de Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Tout indique que les comptes de taxes des résidents et des commerçants lévisiens seront gelés en 2021.

« On est en train d’envisager sérieusement, plus que jamais, un scénario de zéro augmentation de taxes. On s’enligne vraiment vers ce scénario-là [...]. Le 0 % sera un objectif à atteindre », a révélé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, mardi, lors d’un point de presse virtuel précédant le conseil municipal. 

Selon lui, « le corridor est étroit et c’est le scénario [le gel] sur lequel doit travailler le comité de finances [...]. Nos concitoyens ont trimé dur en 2020. On se voit mal donner une augmentation de taxes en 2021 parce que les temps sont durs pour tout le monde ». 

Ce gel devrait être confirmé au moment du dépôt du prochain budget lévisien, à la fin de 2020. Le maire Lehouillier anticipe d’ailleurs que les années 2021 et 2022 seront « difficiles » à cause des conséquences de la COVID-19. Il n’exclut pas qu’il y ait d’autres fermetures d’entreprises, ce qui pourrait occasionner des pertes de revenus de taxes pour la Municipalité, a-t-il admis.

Surplus et aides 

Chose certaine, malgré la pandémie, Lévis anticipe un surplus de 7,4 millions $ en 2020, grâce à une « gestion serrée des dépenses ». À cette somme, il convient d’ajouter une aide directe de 12,5 millions $ confirmée mardi par le gouvernement du Québec.

Dans un ordre d’idées connexe, Gilles Lehouillier a fait savoir mardi que la Municipalité a accordé une aide de 1 million $ au Centre des congrès de Lévis (CCL). 

Le but est de permettre aux dirigeants du CCL de « continuer à faire de la prospection » pour la tenue d’événements lorsque la situation sanitaire le permettra. Cela aidera, indirectement, les hôteliers de Lévis, qui ont été touchés de plein fouet par la pandémie, a ajouté le maire.  

Rendre hommage à Jean Garon 

D’autre part, le maire Lehouillier s’est dit « très ouvert » à honorer la mémoire de l’ancien ministre et ex-maire de Lévis Jean Garon. 

Le comité de toponymie, qui a rencontré ces derniers jours des proches de l’ex-maire, fera « deux ou trois recommandations » au comité exécutif. Gilles Lehouillier espère que ce dossier sera réglé d’ici la fin de l’année.

La famille et les amis de M. Garon militent pour qu’une portion de la route du Président-Kennedy sur le territoire lévisien soit renommée en l’honneur de l’ancien maire