/news
Navigation

Six policiers pour Wendake, ce n'est pas assez, plaide Konrad Sioui

Six policiers pour Wendake, ce n'est pas assez, plaide Konrad Sioui
Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Les besoins de financement sont criants au Service de police de la communauté de Wendake, a affirmé le grand chef de la nation huronne-wendate, Konrad Sioui. 

Cet appel à l'aide survient moins de deux jours après que deux jeunes enfants eurent été retrouvés assassinés dans la réserve huronne-wendate.

• À lire aussi: Drame à Wendake: le gouvernement du Québec lance sa propre enquête

«On a eu une augmentation significative l'année passée, pis ça, c'est juste pour répondre à des besoins de base, affirme-t-il en entrevue avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio. Si on veut avoir une protection civile, une sécurité dans nos communautés [...] il faut que nos policiers soient [bien] équipés et capables d'avoir des salaires décents.»

Écoutez l'entrevue complète de Konrad Sioui.