/sports/hockey/canadiens
Navigation

Des DG commentent le travail de Marc Bergevin

Le DG du Canadien, Marc Bergevin
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Le DG du Canadien, Marc Bergevin

Coup d'oeil sur cet article

Les récentes décisions du directeur général du Canadien de Montréal Marc Bergevin semblent avoir obtenu l’approbation de quelques-uns de ses homologues de la Ligue nationale de hockey (LNH), selon une enquête du site The Athletic.

Bergevin a acquis le gardien Jake Allen, le défenseur Joel Edmundson et l’attaquant Josh Anderson dans des transactions lors de la saison morte avant de leur offrir des prolongations de contrat. Il a également ajouté Tyler Toffoli par l’entremise du marché des joueurs autonomes.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«Ils devraient avoir plus de facilité à marquer des buts avec Toffoli et Anderson et leur défensive est solide, surtout avec Jeff Petry et Joel Edmundson. J'ai aimé leurs changements», a dit un membre du département hockey d’une équipe de l’Association de l’Est.

Un autre directeur général a également indiqué qu’il comprenait les décisions de Bergevin, avançant que les demandes de l’entraîneur-chef Claude Julien pour avoir des joueurs plus gros avaient certainement eu un impact.

La transaction qui a envoyé Max Domi aux Blue Jackets de Columbus en retour d'Anderson remplissait certainement cet objectif.

«Je comprends totalement, a dit le DG questionné. J'aurais fait la même chose. Claude Julien veut se grossir, ils doivent faire le pas suivant. Cela ne peut pas être une reconstruction. [L’échange Max Domi-Anderson] avait du sens pour les deux équipes.»

Pas de plan?

Les commentaires ne sont toutefois pas tous bons. Une autre personne interrogée a vanté les bons coups de Bergevin sans toutefois comprendre le plan.

«Montréal est bizarre parce que j'ai toujours l'impression qu'ils font beaucoup de bons coups, mais je ne sais pas ce qu'ils essaient de faire dans l’ensemble. Bergevin semble être vraiment doué pour faire de bons mouvements qui ne semblent pas avoir de sens dans le grand schéma.»

«Je pense qu'ils ont beaucoup de bons joueurs. C'est une question de savoir s'ils vont un jour être dans une position où ils seront l'une des cinq meilleures équipes de la ligue. Je ne sais pas.»

Et le contrat accordé à Anderson pourrait également hanter le CH.

«Anderson est un gros risque, a confié une autre source. S’il se présente, c’est très bien. Si ce n’est pas le cas, ils vont traîner [le contrat] pendant un moment.»