/news/transports
Navigation

Intercar suspend des liaisons par autobus à Baie-Comeau

Coup d'oeil sur cet article

Bousculé par la reprise de la pandémie et un nombre sans cesse décroissant de passagers, le transporteur Intercar a suspendu ses liaisons entre Québec et Baie-Comeau, ainsi qu'entre Baie-Comeau et Sept-Îles.

Avec les restrictions en lien avec les mesures sanitaires, la capacité des autocars a été réduite de moitié, passant de 56 à 23 passagers. Moins de 10 passagers prenaient place dans les autobus depuis la reprise du service entre Québec et Baie-Comeau, en septembre.

Le transporteur a dû continuellement ajuster le nombre de départs à la baisse depuis septembre jusqu’à la suspension de la liaison Québec–Baie-Comeau et Baie-Comeau–Sept-Îles.

«Nos liaisons étaient rendues au plus bas possible. Avec la région de Charlevoix qui est devenue rouge, on a dû prendre cette décision. À peu près 60% des gens de cette liaison arrêtent ou partent de La Malbaie, soit vers Québec ou vers la Côte-Nord. Pour nous, c’était rendu invivable financièrement de maintenir cette liaison», a expliqué le président d’Intercar, Hugo Gilbert.

Tout le monde déplore cette perte de service, y compris le maire de Baie-Comeau. «C’est une perte de service pour la région, c’est clair. Mais on espère que ce soit de courte durée pour la situation exceptionnelle qu’on vit dans le contexte de la COVID-19», a commenté Yves Montigny.

Intercar a souligné que le message du gouvernement d’éviter les déplacements non essentiels entre les régions a fait mal à la compagnie.