/sports/soccer/impact
Navigation

Taïder transféré, Diop en France

Saphir Taïder
Photo d'archives, Agence QMI Saphir Taïder

Coup d'oeil sur cet article

Avant même que le match contre le Revolution ne commence mercredi soir, les partisans de l’Impact avaient déjà eu leur dose d’émotions puisqu’on a annoncé coup sur coup les départs de Saphir Taïder et de Clément Diop.

• À lire aussi: Autre match à oublier

Taïder a été transféré au club saoudien Al Ain pour un montant qui n’a pas été dévoilé pendant que Diop est rentré en France pour des raisons personnelles et pour une durée indéterminée.

« Une opportunité s’est présentée et le club a travaillé pour satisfaire le désir de Saphir, ce qui s’est conclu par ce transfert », a indiqué le directeur sportif Olivier Renard dans un communiqué.

Père de quatre enfants, dont le dernier est né dans les dernières semaines, Taïder cherchait bien plus à réunir sa famille qu’à quitter l’Impact, une autre conséquence de la pandémie de COVID-19.

« Je quitte avec le cœur déchiré, car je me sentais vraiment très bien dans ce club, et ma famille était très bien dans cette ville. Je vais garder de magnifiques souvenirs », a mentionné Taïder dans le même communiqué.

Espace salarial

Le départ de Taïder ouvre la porte au jeune Amar Sejdic, qui montre de belles choses depuis une semaine.

« C’est le personnel d’entraîneurs qui va décider. Je suis comme une éponge et j’essaie d’absorber le plus d’informations possible », a affirmé Sejdic.

Il libère également une place internationale qui s’ajoute à celle réservée à Mustafa Kizza, qui n’a toujours pas rejoint l’équipe.

Joueur désigné qui en était à sa troisième année avec l’Impact, il restait une année à écouler à son entente avec l’Impact et selon les documents de l’Association des joueurs, il touchait 1,4 M$ l’an passé. En 76 matchs, il a récolté 20 buts et 21 passes.

Taïder a raté les cinq derniers matchs en raison d’une blessure à la cuisse.

Effet sur le match

Difficile de dire si ces deux nouvelles ont influencé le début de match de l’Impact, qui a été complètement dominé pendant les 30 premières minutes.

« On a abordé le match avec optimisme, on savait qu’il fallait être aussi énergiques qu’eux, mais nous sommes sortis à plat et je ne sais pas pourquoi. On devra se pencher sur ça », a soutenu Shamit Shome.

Thierry Henry a essayé de minimiser le départ de Taïder en rappelant qu’il n’a pas joué depuis quelques rencontres.

« Saphir n’était pas là pour plusieurs matchs et Clément a dû partir pour un petit moment. On a beaucoup de blessés et on continue de perdre des joueurs. En plus, Jukka [Raitala] n’était pas là. »