/sports/football/rougeetor
Navigation

William Naud opte pour le Rouge et Or

William Naud (23) aurait été une pièce très importante dans la défensive du CNDF si la saison n’avait pas été annulée. Les entraîneurs voulaient mettre à contribution sa polyvalence.
Photo courtoisie, Rock Lambert William Naud (23) aurait été une pièce très importante dans la défensive du CNDF si la saison n’avait pas été annulée. Les entraîneurs voulaient mettre à contribution sa polyvalence.

Coup d'oeil sur cet article

En cette année très particulière, William Naud est le premier joueur à se joindre au Rouge et Or de l’Université Laval de la cuvée de recrutement 2021.

Courtisé par toutes les équipes du RSEQ, les Gee Gees d’Ottawa, les Gaels de Queen’s et les Gaiters de Bishop’s, le secondeur intérieur du CNDF a pris sa décision, mardi. Au final, il a tranché entre Laval et les Carabins de l’Université de Montréal.

«J’ai beaucoup d’entraîneurs et de mentors qui ont évolué à Laval, a expliqué Naud. Des gars comme Marc-André Dion et Pascal Masson sont passés à Laval, tout comme Benjamin Garand-Gauthier. Mon ancien entraîneur dans les rangs scolaires Marc-Olivier Dubé m’a aussi conseillé dans le processus de recrutement. Même s’il occupait un poste d’adjoint avec les Gee Gees l’an dernier, Marc-Olivier a joué le rôle de grand frère dans ce processus.»

William Naud (23) aurait été une pièce très importante dans la défensive du CNDF si la saison n’avait pas été annulée. Les entraîneurs voulaient mettre à contribution sa polyvalence.
Photo courtoisie, Rock Lambert

«Ça fait longtemps que je veux jouer à Laval et la décision était claire, de poursuivre l’auteur de 55,5 plaqués en 2019. Les valeurs du Rouge et Or correspondent aux miennes et je ne voulais pas forcer mes parents à déménager de nouveau. Ils avaient déménagé à Québec il y a deux ans.»

Comme c’est le cas pour toutes les recrues de cette année en raison de la pandémie, Naud a découvert les universités intéressées à ses services par la magie d’une visite virtuelle. «Partout, c’était bien fait et les entraîneurs nous ont fait découvrir le campus, le programme scolaire et de football, a-t-il raconté. On avait une bonne idée. J’aurais aimé visiter pour profiter de l’expérience du recrutement à cent pour cent, mais ma décision n’a pas été influencée. Je suis chanceux d’avoir connu une bonne saison en 2019, ce qui m’a permis d’aller où je voulais. C’est décevant pour les gars qui comptaient sur la saison 2020 pour démontrer leur valeur et qui n’auront pas l’occasion de se prouver.»

Le Rouge et Or mise sur un bon contingent de secondeurs en prévision de la prochaine saison. Où le natif de Gatineau se voit-il dans l’alignement? «Je veux contribuer le plus possible dès ma première saison, que ce soit en défensive ou sur les unités spéciales. Nous sommes presque au même niveau que les gars qui sont rentrés l’an dernier. J’aime la compétition et ça fait sortir le positif.»

Naud est évidemment déçu que la saison ait été annulée. «C’est plate parce que j’attendais ce moment de disputer ma 3e saison depuis mon arrivée au cégep, a-t-il souligné. C’est l’année où tu es à ton mieux. C’est un aspect que je ne peux pas contrôler et je n’en veux à personne.»