/opinion/columnists
Navigation

MM. Arruda et Legault: relisez Machiavel!

Coup d'oeil sur cet article

Le docteur Arruda et le premier ministre Legault devraient relire Machiavel, le conseiller florentin qui préconisait la ruse au nom de la raison d’État. Avec leurs fermetures tous azimuts des salles à manger, des gymnases et des cinémas en zone rouge, ils font le contraire de ce qu’aurait suggéré le consigliere.

Ces derniers jours, je constate une grogne accrue chez mes concitoyens que je croise en marchant dans mon Verdun natal. Presque tout ce beau monde, moi compris, a pourtant appuyé le sacrifice du premier confinement.

Mais pour ce deuxième confinement, la pilule ne passe pas... parce que les mesures sanitaires fonctionnaient chez l’immense majorité des restaurants subdivisés par des écrans de polymère et des cinémas où le « déchireux » de billet vous désinfectait les mains en vérifiant votre couvre-visage et où la « placière » vous indiquait sur une carte l’emplacement de votre siège.

Malgré ce scrupuleux respect des consignes, on les a punis !

Démocratie à l’envers

Voilà pourquoi Arruda et Legault devraient relire Machiavel : le pouvoir peut utiliser des mesures extrêmes, oui, mais seulement si la majorité y trouve son compte... et seulement contre une minorité mal-aimée... par exemple les felquistes (ou sympathisants présumés) en octobre 1970.

Les mesures de guerre de Trudeau père il y a 50 ans, voilà qui était machiavélique ! Ça bafouait les droits de quelques-uns, mais ça récoltait l’appui d’une forte majorité de gens peureux, que ce coup de force rassurait. 

Majorité

Si les policiers multipliaient les demandes de mandats et distribuaient des centaines d’amendes aux contrevenants qui se regroupent dans des maisons privées, le grand public comprendrait cette rigueur... Mais non, on laisse tranquilles les récalcitrants. Ceux-ci n’ont en général droit qu’à de petits « avertissements » gênés (même s’il s’agit de plus de 1000 personnes à Boisbriand). 

C’est du Machiavel à l’envers : on est mou avec les délinquants sanitaires et on punit les citoyens respectueux. François Legault a-t-il perdu sa boussole politique ?