/finance/business
Navigation

800 000$ par an à vie pour le PDG d’Air Canada qui prend sa retraite

Cette annonce arrive au moment où l’achat de Transat n’est toujours pas finalisé

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu
Photo d'archives, Chantal Poirier Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu

Coup d'oeil sur cet article

Après près de 12 ans à la tête d’Air Canada, Calin Rovinescu prendra sa retraite, en février prochain, et il touchera près de 800 000 $ par année à vie.

• À lire aussi: Nouvelles mises à pied pour novembre chez Transat

Air Canada a annoncé vendredi le départ à la retraire de son président et chef de la direction, le 15 février 2021. Selon la plus récente circulaire de la direction de l’entreprise, M. Rovinescu, âgé de 65 ans, touchera dès lors une rente de retraite de 790 900 $ par année. 

Faut-il ressusciter le vieux rêve de Québecair ?

Cette annonce survient au moment où Air Canada veut acheter au rabais le voyagiste québécois Transat pour 190 millions $, soit près de quatre fois moins que prévu lors de la première offre de 720 millions $, il y a un an. Air Canada exige aussi du même coup que Transat procède à un « plan de réduction des effectifs » pouvant toucher 2000 emplois, avant la clôture de la transaction.

Relève chez Air Canada

C’est l’actuel chef de la direction adjoint et chef des Affaires financières, Michael Rousseau, qui succédera à M. Rovinescu.

Dressant le bilan de sa direction, ce dernier a soutenu par communiqué qu’Air Canada « est extrêmement bien en selle pour la reprise quand la frontière rouvrira, les restrictions de voyage seront levées et l’économie dans son ensemble fonctionnera de nouveau ».

Il s’est dit « fier » de la transformation de la compagnie aérienne au cours de la dernière décennie, estimant qu’Air Canada est devenue « un chef de file et un champion mondial pour notre pays ».

Pour sa part, le président du conseil d’administration, Vagn Sørensen, a salué le « leadership stratégique » du futur retraité ainsi que « son courage imperturbable dans la prise de décisions difficiles et novatrices, en gardant toujours en tête l’intérêt supérieur de toutes les parties prenantes – actionnaires, employés, clients et partenaires ».

À la tête d’Air Canada depuis le 1er avril 2009, Calin Rovinescu a aussi eu quelques mots pour son successeur, Michael Rousseau. 

« Je suis réellement ravi que le conseil d’administration ait entériné sa désignation comme successeur pour la prochaine étape et je me réjouis de travailler étroitement avec Mike et le reste de notre équipe de direction chevronnée au fil de la transition jusqu’en février », a-t-il soutenu. 

Motion du Bloc québécois

Le Bloc québécois pour sa part souhaite que le Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes étudie la transaction. La formation politique a déposé cette semaine une motion en ce sens. Elle devrait être débattue au cours des prochaines semaines.

Voici la motion : 

« Que, conformément à l’article 108(2) du Règlement, le Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités entreprenne une étude sur la vente d’Air Transat et son impact sur le secteur du transport aérien au Canada. Que, afin d’étudier pleinement cette situation, un ordre du Comité soit émis pour que les rapports, documents, mémorandums, notes et autres dossiers de Transports Canada concernant la vente d’Air Transat soient remis au greffier du Comité dans les 15 jours suivant l’adoption de la présente motion ».

En collaboration avec Le Journal