/sports/racing
Navigation

Parcours écourté au Kansas

Impliqué dans un accident, Raphaël Lessard est forcé à l’abandon

Raphael Lessard
Photo courtoisie, Écurie Kyle Busch Motorsports Les équipiers de l’écurie Kyle Busch Motorsports ont bien tenté de réparer les dommages sur la camionnette de Raphaël Lessard après son accident, mais en vain.

Coup d'oeil sur cet article

Les courses se suivent, mais ne se ressemblent pas pour Raphaël Lessard dans la série des camionnettes NASCAR.

• À lire aussi: Décevante 23e place pour Alex Labbé

Deux semaines après avoir paradé dans le cercle du vainqueur pour la première fois de sa carrière, le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce a été contraint samedi à l’abandon au 38e des 134 tours que comportait l’épreuve présentée sur l’ovale d’un mille et demi du Kansas.

Après s’être élancé de la dixième place quand le feu vert a été déployé, Lessard a conclu le premier segment au 11e rang, sans parvenir à remonter le peloton comme il l’aurait souhaité.

À quatre de large, ça ne passe pas

Dès le tour initial (38e) du second segment, la situation s’est gâtée pour celui qui en était à son 25e départ dans la troisième division du NASCAR.

Alors qu’il s’est retrouvé à l’intérieur de la piste, à quatre de large, Lessard a été déporté et n’a pu éviter une légère touchette avec la camionnette de Brett Moffitt qui était à sa droite. 

S’en est suivi une réaction en chaîne qui a vu Lessard frapper le mur de protection tout en entraînant dans son sillage Tyler Ankrum. Le pilote québécois a pu rallier les puits de ravitaillement malgré un bolide amoché. 

À son arrivée, les mécaniciens se sont affairés pour tenter de réparer les dégâts. S’il a pu reprendre la piste après quelques minutes, il a été forcé à l’abandon dès le tour suivant. 

Les dommages étaient trop importants pour qu’il poursuive son parcours.

« Une erreur de ma part »

« Je me suis montré patient en début de course, même si le train arrière de ma camionnette était instable, a-t-il expliqué en entrevue au Journal. Je devais me battre pour conserver ma position. On a tenté d’apporter des correctifs à la fin du premier segment, mais ça n’a pas fonctionné.

« Puis au début de la deuxième relance, ma camionnette est partie en tête-à-queue, probablement en raison de la turbulence. Je ne sais pas trop s’il y a un contact avec Moffitt, mais j’ai perdu le contrôle et il n’y avait plus rien à faire. C’est une erreur de ma part, j’aurais dû attendre avant d’attaquer. »

À la défense de Lessard, les relances sont des occasions idéales pour gagner des positions. La porte lui semblait ouverte. Avouons qu’il est un peu dur envers lui-même. 

C’est plus un accident de course qui a causé sa perte.

Au classement final, le nom de Lessard apparaît au 33e rang parmi les 36 engagés. Il s’agit de son pire résultat cette année depuis sa 37e place obtenue à Pocono, en juin dernier, alors qu’il avait aussi été impliqué dans un accident.

Au mauvais moment...

« La camionnette de Raphaël était hors de contrôle depuis le début de la course », a fait remarquer Ankrum quand il a visionné la séquence, en entrevue après l’incident, sur les ondes du réseau Fox Sports.

« Je suis arrivé devant lui au mauvais moment, au mauvais endroit, a-t-il poursuivi. Il n’y avait plus de place pour l’éviter. »

Ankrum, qui est l’un des huit pilotes à s’être qualifié pour la deuxième ronde des séries éliminatoires, devra maintenant mettre les bouchées doubles pour obtenir sa place parmi les quatre finalistes qui se disputeront le titre le 6 novembre prochain à Phoenix, en Arizona.

Moffitt, lui, a été plus chanceux malgré sa frayeur en début de course. Victorieux samedi pour la première fois de la saison, il est le premier des quatre pilotes à assurer sa place en finale.

Sheldon Creed, Austin Hill, Grant Enfinger, Chandler Smith, Christian Eckes, Timothy Peters, Matt Crafton, Derek Kraus et Trevor Bayne ont complété le top 10 au Texas.

La prochaine étape de la série des camionnettes NASCAR aura lieu le dimanche (midi) 25 octobre, sur le tracé ovale du Texas.