/sports/tennis
Navigation

Shapovalov et Raonic plient bagages à Saint-Pétersbourg

Shapovalov et Raonic plient bagages à Saint-Pétersbourg
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

Denis Shapovalov et Milos Raonic ont tous deux été vaincus en demi-finale du tournoi de Saint-Pétersbourg, samedi.

Shapovalov a d’abord plié devant le Russe Andrey Rublev en trois manches de 4-6, 6-3 et 6-4.

L’Ontarien s’est bien défendu face au favori local et troisième tête de série du tournoi. Plus constant au service et incisif en retour, le tennisman de 21 ans a utilisé l’une de ses quatre balles de bris pour remporter la première manche 6-4.

Le Canadien n’a pas connu le même succès lors du second set et n’a pas même mis la moitié de ses premières balles en jeu (15 sur 31), menant à un bris de Rublev. L’histoire s’est répétée au troisième assaut et le Russe en a profité pour récolter une deuxième victoire en carrière aux mains de «Shapo».

«Ce match était incroyable, a mentionné Rublev au site de l’ATP après le duel. Le niveau était très haut des deux côtés. Nous méritions tous les deux de l’emporter. Shapovalov menait et avait un bris de service au second set, alors ça aurait pu se terminer rapidement pour moi. Un ou deux points ont scellé l’issue du match, et aujourd’hui [samedi], c’était pour moi.»

Shapovalov, 12e raquette mondiale, est toujours en quête d’une première finale en 2020.

Défaite en deux temps pour Raonic

Dans l’autre duel du carré d’as, Raonic n’a pu supplanter le Croate Borna Coric, qui l’a battu en trois sets de 1-6, 6-1 et 6-4.

Le grand Ontarien avait pourtant commencé la rencontre de brillante façon en remportant aisément la première manche en 37 minutes. Aidé par ses sept as lors de l’assaut initial, Raonic semblait se diriger vers un triomphe, mais Coric était loin d’avoir dit son dernier mot.

Le Croate de 23 ans a servi une clinique de jeu au service au Canadien pour lui aussi gagner une manche 6-1. Le set décisif a été beaucoup plus serré, mais Coric, malgré quelques difficultés, a su sauver trois balles de bris et convertir la seule que Raonic lui a offerte.

En finale, Rublev part avec un avantage, lui qui montre une fiche de 3 à 0 en carrière face à Coric.