/news/politics
Navigation

Asbestos devient Val-des-Sources

Le changement de nom pourrait être officialisé «d’ici Noël», dit le maire

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.

Coup d'oeil sur cet article

Une page d’histoire se tourne à Asbestos, en Estrie, alors que la population a finalement opté pour renommer la ville « Val-des-Sources », effaçant du même coup la connotation négative de l’ancienne appellation.

• À lire aussi: Aucun des quatre noms proposés pour Asbestos ne fait l'affaire

Après presque un an d’attente et une controverse sur les premiers choix de nouveaux noms qui allaient donner à la ville sa nouvelle identité, les dés sont finalement jetés.

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier

« C’est un moment historique [...] Avec un nom comme Val-des-Sources, je suis convaincu que notre avenir sera prospère », a déclaré le maire Hugues Grimard, lors d’une séance extraordinaire du conseil de ville à huis clos, hier soir, à la bibliothèque de la municipalité.

  • Écoutez l'entretient de Pierre Nantel avec le maire de la municipalité, Hugues Grimard, sur QUB radio: 

Ce sont finalement 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, qui se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre. Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %, au troisième tour.

L’Azur-des-Cantons, Jeffrey-sur-le-Lac, Larochelle, Phénix, et Trois-Lacs étaient les autres toponymes retenus pour remplacer Asbestos.

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier

« Pour les générations futures »

L’administration de la bientôt défunte Asbestos avait fait part de son intention de se détacher du toponyme à connotation négative signifiant amiante en anglais, en novembre 2019.

Pour M. Grimard, le nom actuel de la ville était un frein au développement économique et social de la municipalité qui a pourtant « travaillé très fort pour diversifier [son] économie » dans les dernières années.

« C’est impossible avec toute la diversification économique qu’on a eue qu’il n’y ait pas eu de nouveaux quartiers qui se soient formés. La valeur des maisons n’a pas augmenté beaucoup dans les dernières années », a-t-il déploré.

« Ça fait 30 ans qu’on en parle, on le fait pour les générations futures. Aujourd’hui, on prend les moyens pour mettre nos ambitions de l’avant pour avoir des bases solides pour notre développement », a poursuivi le maire.

Un cadeau de Noël

Le processus de changement de nom est donc entamé, mais plusieurs étapes devront être franchies avant d’officialiser le tout.

Le choix sera notamment transmis à la Commission de la toponymie qui émettra son avis sur le nom choisi, puis au ministère des Affaires municipales et de l’habitation.

Les citoyens auront alors 30 jours pour s’y opposer.

« Dans le meilleur des mondes, on aimerait être en mesure d’annoncer officiellement le changement de nom en décembre [...], ce serait un beau cadeau de Noël », a lancé M. Grimard. 

Un choix mitigé  

Les avis étaient partagés chez des citoyens rencontrés hier dans une station-service à l’entrée de la municipalité. Même si plusieurs reconnaissent la connotation négative du nom de la ville et accueillent ce changement à bras ouverts, d’autres restent accrochés à l’ancien toponyme.

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier

« On voyait de plus en plus des réactions dans le visage des gens quand on disait qu’on venait d’Asbestos. Pour moi, [ce changement-là] est une bonne nouvelle. En plus, ça sonne bien. »

– Lyne Carrier

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier

« Mon oncle et mon grand-père ont travaillé dans la mine. Pour moi, Asbestos n’avait pas une connotation négative. Mais je suis content, j’avais voté pour Val-des-Sources ! »

– Philippe Desmarais

Quelque 2796 citoyens, soit 48,2 % des personnes éligibles au vote, se sont déplacés aux urnes entre le 14 et le 18 octobre pour choisir le nouveau nom qui remplacera celui d’Asbestos. Au final, Val-des-Sources a obtenu la faveur des citoyens à hauteur de 51,5 %.
Photo Jérémy Bernier

« Je suis né à Asbestos, il y a un côté émotif à tout ça. J’aurais préféré garder l’ancien nom. »

– Cédérick Saint-Cyr