/lifestyle/columnists
Navigation

À propos d’un problème largement répandu

Coup d'oeil sur cet article

Depuis toujours j’ai des problèmes de constipation, à cause d’un traumatisme que mon père m’a fait subir dans mon enfance. Petite, je criais et je pleurais quand j’allais aux toilettes. Mais à 60 ans, je me considère guérie sur ce plan. C’est en rédigeant ma vie que je me suis rendu compte des dommages causés par mon père. Cessant par la même occasion de me maintenir dans la position de victime, ça m’a menée sur le chemin de la guérison. Ce ne fut pas facile, en plus d’être long pour y parvenir !

C’est pourquoi, à celle qui vous décrit ce matin la mauvaise attitude de sa mère pour justifier son problème intestinal je dis : « Votre mère vous a conditionnée dans votre enfance, mais vous êtes aujourd’hui une femme libre. Attelez-vous à prendre conscience de votre corps et travaillez à conditionner votre esprit pour que chaque jour vous soyez à l’aise de vous libérer. C’est en laissant enfin votre mère régler seule ses problèmes et en vous occupant vous-même des vôtres, que vous parviendrez à libérer votre esprit et votre corps. »

Diane

J’espère que cette personne intègrera votre message. Je lui signaleque c’est l’ultime manière de régler son problème à long terme. Il existe aussi certaines actions ponctuelles qui furent proposées par des lecteurs et lectrices concernés.es comme : boire beaucoup d’eau à température pièce dans la journée, consommer des pruneaux , éviter les aliments qu’elle peut identifier comme dommageables pour elle, suivre le conseil d’un médecin japonais qui consiste à dessiner des cercles sur son ventre en partant du nombril pour aller jusqu’aux hanches dans le sens des aiguilles d’une montre pendant quelques minutes chaque matin avant lelever, consommer des graines de lin et des graines de tournesol quotidiennement, mettre du miel sur ses toasts le matin.