/finance/business
Navigation

Diminution de plus de 500 M$ des dividendes des sociétés d’État

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie aura fait plonger les sommes versées au gouvernement par les sociétés d’État de plus de 500 millions $, et ce, seulement pour la période entre avril et juin. Pour ces trois mois, Québec a reçu 372 M$ de ses principales vaches à lait.

Selon un rapport des opérations financières du gouvernement, il s’agit d’une chute de 59,5 % par rapport à la cuvée de 2019, où Québec avait déjà empoché 919 millions $ provenant notamment des coffres de la Société des alcools du Québec (SAQ), d’Hydro-Québec, d’Investissement Québec et de Loto-Québec. 

Le ministère des Finances explique en partie cette diminution par la fermeture des salons de jeux et des casinos durant le confinement du printemps et de l’été. Loto-Québec a également mis sur pause durant plusieurs semaines ses activités entourant la vente de loterie en magasins. 

Ce sont les revenus de près d’un trimestre financier qui se sont envolés pour la société d’État du jeu, qui a dû miser principalement sur ses ventes en ligne. Aujourd’hui, en raison du reconfinement, comme établissement, seul le Casino de Mont-Tremblant accueille toujours des clients. 

Ce qui signifie que les revenus continueront d’être à la baisse. Afin de maintenir sa santé financière, Loto-Québec a remercié temporairement environ 70 % de son effectif d’avant la pandémie, soit 4271 salariés.

Prévisions obsolètes

Dans son rapport publié à la fin septembre, qui ne tient pas compte du reconfinement, le gouvernement mentionne que le portefeuille d’Hydro-Québec a aussi souffert. La consommation d’électricité au Québec a chuté. Entre janvier et juin, les ventes nettes ont reculé de 145 millions $. 

Le fournisseur d’électricité a aussi dû faire face à un recul des prix sur les marchés d’exportation, ce qui a influencé ses profits. Par ailleurs, la pandémie a entraîné une diminution de la demande en provenance de l’Ontario, de la Nouvelle-Angleterre et de l’État de New York.   

Lors de l’étude des crédits budgétaires, la direction d’Hydro-Québec avait annoncé qu’elle prévoyait une baisse de profits de 600 millions $ en 2020. 

Pour la SAQ, lors d’une entrevue avec Le Journal au mois de juin, la PDG Catherine Dagenais avait confié que son organisation ne s’attendait pas à atteindre, pour cette année, la cible du dividende de 1,22 G$ fixée par Québec dans son dernier budget. 

En mars, le ministre des Finances Eric Girard espérait récolter de ses principales sociétés d’État 4,8 milliards $, dont 1,37 milliard $ de Loto-Québec. Québec avait revu ses prévisions en juin à 3,32 G$ pour 2020-2021. Une mise à jour tenant compte du reconfinement devrait être bientôt publiée.