/news/currentevents
Navigation

Elle risque 17 ans de taule pour un guet-apens mortel

La jeune femme a livré les victimes à son conjoint pour qu’il les abatte

FD-DOUBLE-MEURTRE-VAUDREUIL
Photo Agence QMI, Maxime Deland Les victimes ont été tuées dans une clairière de Vaudreuil-Dorion, près de la limite d’Hudson, le 1er décembre 2016.

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune femme de la Montérégie qui a conduit deux motards dans un guet-apens pour que son conjoint les abatte risque d’écoper de 17 ans de détention.

Mélanie Binette n’est pas celle qui a appuyé sur la gâchette à 11 reprises, le 1er décembre 2016, dans un champ de Vaudreuil-Dorion. 

Mais sa participation à un double meurtre, couplée d’une tentative d’assassinat, pourrait l’envoyer réfléchir à l’ombre pour longtemps si le juge de la Cour supérieure, Éric Downs, accepte la suggestion des avocats, la semaine prochaine.

La femme de 32 ans a plaidé coupable la semaine dernière à des chefs réduits d’homicide involontaire et d’avoir déchargé une arme à feu dans l’intention de mettre la vie d’une personne en danger.

Elle a ainsi coupé court à un procès devant jury qui devait se tenir au Centre judiciaire Gouin, à Montréal.

La jeune femme échappe aussi à une peine de prison à vie, contrairement à son conjoint, Richard Hunt, reconnu coupable du double homicide en mai 2019.

Les médias ne pouvaient rapporter les détails de son crime jusqu’à hier.

Le 30 novembre 2016, le couple a invité chez lui les Rock Machine Joseph Fluet et Steven Lamarsh, ainsi que la copine de celui-ci, Rachel Wickenheiser.

FD-DOUBLE-MEURTRE-VAUDREUIL
Photos d'archives

Dette de drogue

Si l’atmosphère était détendue et que l’alcool et la drogue coulaient à flots, il ne s’agissait que d’un mirage cachant les véritables intentions du duo. 

Hunt avait une dette de drogue envers Fluet, qui mettait de plus en plus de pression pour ravoir son fric. Le vendeur de stupéfiants avait proposé au Rock Machine de lui rembourser la somme due grâce au supposé butin d’un vol, enterré.

Le 1er décembre 2016, Hunt a quitté plus tôt la résidence, prétextant devoir aller chercher un véhicule tout-terrain.

Mélanie Binette a conduit le trio au lieu, où devaient se trouver les 850 000 $. 

Mais dès que les motards ont commencé à creuser, Rachel Wickenheiser a été atteinte d’un projectile au genou.

  • Écoutez la chronique judiciaire de Nicole Gibeault à QUB radio

Tireur embusqué

Les trois victimes ont détalé à la course, mais seule Wickenheiser a réussi à fuir.

Son copain Steven Lamarsh et Joseph Fluet ont péri sous les balles de Hunt, qui était embusqué à proximité. 

Or, le guet-apens n’aurait jamais pu fonctionner sans la participation de Binette.

En couple avec Hunt depuis une dizaine d’années, elle était au fait de la dette de son conjoint puisque Fluet avait « saisi » la Jaguar de celle-ci en guise de garantie.

Elle savait également que son amoureux possédait une arme avec un chargeur de 30 balles et l’avait même vu en faire l’essai.

Me Camille Taillefer, de la Couronne, et Me Jean-Pierre Sharpe, qui défend l’accusée, suggéreront la semaine prochaine une sentence de 17 ans de pénitencier.

Détenue depuis son arrestation, il resterait à Binette 11 ans à purger.