/finance/business
Navigation

Des employés du Cirque du Soleil sur la corde raide

Ils ne savent toujours pas s’ils reverront la couleur de leur argent

ENT-Tapis rouge et première de "Axel" nouveau spectacle sur glace du Cirque du Soleil
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Si les contractuels du Cirque du Soleil poussent un soupir de soulagement, ce n’est pas encore le cas pour les 1500 employés de l’entreprise qui ne savent toujours pas s’ils recevront leurs 15 millions de dollars américains promis.

« Le fonds des employés contractuels de cinq millions de dollars américains a été approuvé mardi, mais on espère que l’argent des 1500 employés le sera aussi », a indiqué au Journal Gabriel Dubé-Dupuis, porte-parole du Regroupement des Artisans des Arts du Cirque du Soleil (RAAC).

Même s’il est tracassé par le fait que les employés pourraient ne pas recevoir leur 3000 dollars américains promis pour leur venir en aide, il s’est montré optimiste. 

« Le tout devrait être approuvé le 6 novembre prochain et les paiements devraient suivre par la suite », a ajouté Gabriel Dubé-Dupuis.

L’ARC pointée du doigt

Mercredi, la porte-parole du Cirque du Soleil, Caroline Couillard, a voulu remettre les pendules à l’heure en renvoyant la balle à l’Agence du revenu du Canada (ARC). 

« Ce n’est pas que le Cirque du Soleil ne veut pas donner le 15 millions de dollars américains à ses employés, c’est que l’Agence du revenu du Canada (ARC) a déjà un Programme de protection des salariés (PPS) », a-t-elle expliqué.

D’après elle, l’ARC a dit qu’elle allait demander aux employés de rembourser une partie du montant reçu par le Cirque du Soleil parce qu’ils ont droit au PPS, ce qui choque l’entreprise.

« C’est complètement ridicule parce que l’on veut donner de l’argent supplémentaire à nos employés pour les aider dans cette période difficile de bon cœur, mais le gouvernement veut considérer cela comme un salaire », a-t-elle conclu, en espérant que le tout se règle devant les tribunaux au cours des prochains jours.

Pour sa part, Emploi et Développement social Canada (EDSC) a tenu à préciser que le Programme de protection des salariés (PPS) est administré par le Programme du travail, à Emploi et Développement social Canada, et non pas à l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Elle a aussi souligné que la Couronne (ici représentée par Emploi et Développement social Canada et le Programme du travail) a indiqué que les paiements faits aux employés admissibles au titre du PPS seraient réduits.

«Par exemple, si les employés du Cirque du Soleil sont admissibles à recevoir le montant maximal de 7 296 $ chacun et que le fonds pour les employés du Cirque leur a versé 3 000 $, cela signifie qu’ils recevront un paiement net du PPS de 4 296 $», a expliqué la porte-parole Isabelle d'EDSC, Isabelle Maheu.