/news/coronavirus
Navigation

Hausse des demandes d'aide alimentaire à Sept-Îles

Coup d'oeil sur cet article

La fin de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) exerce une pression financière sur plusieurs familles. Le Comptoir alimentaire de Sept-Îles l’a constaté par une hausse des demandes d’aide depuis le début du mois d'octobre.

«La fin de la PCU et le changement au niveau du programme d’assurance chômage font en sorte qu’il y a eu une croissance de la demande. En octobre, la demande est encore plus élevée», a constaté le président du Comptoir alimentaire de Sept-Îles, Guy Berthe.

Au début de la pandémie, cette ressource avait réduit considérablement ses activités, notamment à cause d’un manque de bénévoles. Mais les demandes d’aide ont continué d’être traitées et des bons échangeables dans les supermarchés de la région ont été distribués.

Depuis, le rythme de croisière a repris et les responsables du Comptoir alimentaire de Sept-Îles se préparent déjà à la période des Fêtes qui s'annonce plus occupée que l'an dernier.

Si La Grande Guignolée des médias, qui représente le quart des revenus annuels du Comptoir alimentaire de Sept-Îles est officiellement annulée, une collecte aura quand même lieu à Sept-Îles le 26 novembre.

«On ne peut pas se permettre de ne pas faire de collecte de fonds à la période des Fêtes, c’est majeur», a souligné Guy Berthe.

«On va prendre des précautions supplémentaires. On va être masqués. Les types de contenants pour recevoir les dons vont changer pour assurer une sécurité sanitaire», a-t-il ajouté.

Et parce que les besoins de la population ne diminueront pas au cours des prochaines années, le Comptoir alimentaire de Sept-Îles caresse actuellement un projet d’agrandissement qui lui permettra d’augmenter sa capacité de réception de produits périssables.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres