/news/society
Navigation

Le pape voit du bon dans l’union civile gaie

Un pas considérable, selon des membres de la communauté

Coup d'oeil sur cet article

La déclaration du pape François en faveur de l’union civile des couples de même sexe est perçue comme une grande preuve d’ouverture par les experts et les groupes de défense des droits LGBTQ2S+.

Le saint homme a défendu le droit des couples gais, « enfants de Dieu », à vivre au sein d’une union civile qui les protège légalement, dans un documentaire à son sujet diffusé pour la première fois dans le cadre de la Fête du cinéma à Rome, mercredi.

« Les personnes homosexuelles ont le droit d’être en famille. Ce qu’il faut, c’est une loi d’union civile. Elles ont le droit à être couvertes légalement. J’ai défendu cela », déclare-t-il dans ce film intitulé Francesco.

Le Conseil québécois LGBT voit dans ce plaidoyer « un pas considérable pour l’Église qui s’adapte à nos sociétés ».

L’organisation rappelle toutefois que cette institution a longtemps été oppressive pour ses communautés, un avis que partage le pasteur protestant ouvertement gai Shaun Fryday, de l’Église unie de Beaconsfield, sur l’île de Montréal. 

« L’Église catholique a été l’une des principales institutions à alimenter l’homophobie dans l’histoire. Que son chef prenne la défense des personnes LGBTQ, c’est majeur », soutient celui dont la confession permet le mariage homosexuel. 

Depuis son élection comme pape, François avait déjà évoqué à plusieurs reprises, sans la rejeter, la notion d’union civile plutôt que le mariage religieux pour les personnes de même sexe. 

Le sociologue des religions Alain Bouchard croit que cette plus récente déclaration du saint pontife est cohérente avec ses positions antérieures.

« Ça fait sûrement partie des stratégies [du Vatican] pour essayer de projeter l’image la plus acceptable possible », fait-il valoir.

Un bémol

Pour sa part, l’évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Québec, Mgr Marc Pelchat, tient à nuancer cette prise de position qu’il juge informelle. 

« C’est dans un documentaire. Le Saint-Père n’a pas fait une déclaration de pape écrite. Je ne suis pas un prophète, mais je n’ai pas l’impression que c’est une ouverture pour dire qu’on va bientôt reconnaître le mariage entre personnes du même sexe. C’est très profond dans notre vision du monde que le mariage soit entre un homme et une femme. »

– Avec l’AFP